Thomas Voeckler, Jakob Fuglsang et Tim Wellens à l'offensive sur l'Amstel Gold Race 2014
 
Aperçu
Stats par saison

Aperçu

Son histoire est un roman. Né en Alsace en 1979, Thomas Voeckler part pour la Martinique alors qu'il n'a que six ans quand son père, psychiatre et passionné de voile, est muté sur l'île avec sa mère, médecin anesthésiste. Celui que ses copains martiniquais vont rapidement surnommer Ti-blanc a une vocation de sportif. Il s'essaye au foot et au tennis, mais c'est le cyclisme qui lui procure les meilleures sensations. D'abord avec l'Etoile cycliste du Lamentin, puis avec le CC Trinité qu'il rejoint à l'âge de 12 ans. Sa vie connaît un tournant dramatique un an plus tard quand son père disparaît en mer au cours d'une traversée, quelques mois après lui avoir offert un magnifique vélo violet pour son anniversaire. C'est avec cette bicyclette que Thomas enchaîne les victoires sur les routes martiniquaises pour finalement décider de tenter sa chance en métropole.;; Le gamin de Tartane, son village martiniquais, revient en France à l'âge de 17 ans et passe un BTS de vente. Il ne tarde pas à se faire remarquer pour ses qualités de cycliste et intègre la section sport-études de La-Roche-sur-Yon. Considéré comme l'un des meilleurs coureurs de la région, il rejoint logiquement le Vendée U l'année suivante. Jean-René Bernaudeau est impressionnée par la maturité et l'indépendance de Thomas, forcément endurci par le drame de son enfance, mais aussi par les qualités de coureur de l'Alsacien et son dévouement pour son équipe. Il remporte notamment le classement national Espoirs de "Vélo-Magazine" en 2001, avant de débuter sa carrière professionnelle l'année suivante avec l'équipe Bonjour, créée un an auparavant par Jean-René.;; Sa trajectoire prend une ascension fulgurante à partir de 2003. Thomas se signale en remportant deux étapes et le classement général du Tour du Luxembourg ainsi qu'une étape du Tour de l'Avenir. Mais c'est en 2004 qu'il explose aux yeux du grand public en devenant champion de France avant de porter le maillot jaune pendant dix jours sur le Tour de France. Thomas devient l'une des coureurs tricolores les plus populaires avec sa formidable épopée sur la Grande Boucle, grâce notamment à son courage pour résister à l'inexorable retour de Lance Armstrong dans les étapes pyrénéennes. Il termine finalement dix-huitième au classement général, troisième au classement des meilleurs jeunes et aborde la saison 2005 avec un nouveau statut.;; Devenu l'un des coureurs incontournables du peloton français, il souffre lors de la première année du Pro Tour, à l'image de son équipe. Ti-Blanc manque encore de caisse pour répondre aux exigences du calendrier démentiel, mais le fait de multiplier les courses lui fait gagner beaucoup sur le plan physique. Il fait fructifier ce travail depuis 2005. Son palmarès donne le tournis. On retiendra notamment ses deux titres de champion de France, sa victoire à Plouay ou ses deux victoires d'étape sur le Tour de France. Plus que tous ces lauriers, Voeckler, c'est un état d'esprit. Du punch, du panache, de l'envie. Un vrai baroudeur qui respire le cyclisme. Un coureur à la science tactique remarquable. Il est le guide de la formation vendéenne.;; <br /><b>Mon passe-temps favori ?</b> <br />;; "J’ai découvert le squash il y a 2 ou 3 ans et j’y prends beaucoup de plaisir. Je n’en fais qu’une fois la saison terminée pour ne pas risquer de me blesser une cheville par exemple. C’est un sport où l’on peut s’amuser rapidement. Et puis, ça me défoule."

 
Fiche
  • Nom complet Thomas Voeckler
  • Pays France
  • Age 34 ans
  • Date de naissance 22 Juin 1979
  • Lieu de naissance Schiltigheim
  • Taille 1.77 m
  • Poids 66 kg
 
 

Actualités