Getty Images

Alberto Contador s'impose au sommet de l'Angliru, Chris Froome reste en rouge

Sublime Contador, implacable Froome

Le 09/09/2017 à 17:56Mis à jour Le 09/09/2017 à 18:53

TOUR D'ESPAGNE - A la veille de son départ à la retraite, Alberto Contador a parachevé sa carrière en s'imposant magistralement en solitaire au sommet de l'Angliru, juge de paix de la 20e étape samedi. L'autre grand gagnant du jour se nomme Chris Froome. Le Britannique a facilement conservé son maillot rouge de leader et remportera sa première Vuelta dimanche, sauf catastrophe.

Eurosport Player : Regardez toutes les étapes du tour d'Espagne en LIVE

Voir sur Eurosport

Il la voulait, il la tient. A l'attaque quasi tous les jours, Alberto Contador a remis ça avec succès ce samedi en s'imposant au sommet de l'Angliru. Profitant de la descente du Cordal, le Pistolero a donc dégainé une dernière fois, au terme d'un ultime numéro. Mais l'Espagnol n'a pas réussi à décrocher le podium, la faute à un Ilnur Zakarin, 4e de l'étape. Jamais inquiété par Nibali, qui a même cédé sur la fin, Christopher Froome conserve son maillot rouge de leader et devrait décrocher dimanche sa première Vuelta pour s'offrir le premier doublé Tour-Vuelta depuis Bernard Hinault en 1978.

Dans deux jours, il nous manquera terriblement. Alors que l'avant-dernière étape de la Vuelta ne fut pas le feu d'artifice auquel on pouvait s'attendre, Alberto Contador a lui offert un nouveau récital pour sa dernière étape de montagne professionnelle. Ni la pluie, ni le froid (7° au sommet de l'Angliru!), ni une échappée plus qu'intéressante avec de solides grimpeurs comme Marc Soler, Adam et Simon Yates ou Romain Bardet ne pouvaient s'opposer la quête de victoire du Pistolero. Et, malgré les cols, ce sont les descentes ont fait le plus de dégâts.

Vidéo - L'arrivée de la 20e étape : El Pistolero Contador a dégainé une dernière fois

02:08

Zakarin prive Contador de la totale

Avant même l'offensive de l'Espagnol, certains favoris ont vu leur ambition s'y envoler, à l'image d'un Fabio Aru (Astana) à la dérive (+ 15'07'') ou d'un David De la Cruz (Quick Step Floors) tombé dans la descente du Cordal et contraint à l'abandon. A terre quelques instants auparavant, Vincenzo Nibali s'est lui relevé mais n'a jamais semblé par la suite en mesure d'attaquer Froome, toujours accompagné par un Poels intenable et remonté à la 6e place du général. Finalement, comme toujours, c'est Contador qui a mis le feu aux poudres. Dans le sillage de son équipier Pantano, il est sorti à 13km de l'arrivée et s'est lancé dans un numéro, remontant un à un les rescapés de l'échappée.

Bien aidés par les relais des Espagnols Enric Mas (Quick Step Floors) et Marc Soler (Movistar), le "Pistolero" a vite creusé l'écart malgré le travail des Sunweb de Kelderman et les Bahrain-Merida de Nibali, dont les places au général étaient sérieusement menacés. A 3,5km du but, Contador comptait 1'25'' d'avance et montait alors virtuellement sur le podium.

Une fin rêvée, pensait-on. Mais la réaction de Zakarin (Katusha-Alpecin) et du duo de la Sky Poels-Froome a privé l'Espagnol d'un top 3 sur ce Tour d'Espagne. Derrière Froome, en route vers un incroyable doublé Tour-Vuelta, et Nibali, encore 2e de laVuelta après 2013, c'est le Russe qui le devance de 20'' pour cette 3e place. Qu'importe. En gagnant son étape, Contador a réussi sa dernière. Comme il se l'était promis.

Alberto Contador sur le podium à l'Angliru

Alberto Contador sur le podium à l'AngliruGetty Images

0
0