Article
commentaires
Cyclisme > Tour de l'Avenir

Wiggins à contre-courant


Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 08/09/2005 à 14:00
Wiggins à contre-courantMédaille d'or de poursuite individuelle en 2004 à Athènes, Bradley Wiggins (Crédit Agricole) s'est imposé sur la 8ème étape du Tour de l'Avenir jeudi. Sur un tracé accidenté avec sept ascensions, le Britannique prouve ainsi qu'il peut aussi franchir des m

Bradley Wiggins n'est pas qu'un rouleur. Il l'a prouvé en remportant la 8ème étape du Tour de l'Avenir jeudi sur un tracé comportant sept ascensions. Pourtant, le champion du monde et champion olympique de poursuite en titre, n'a pas le profil du grimpeur. Mais sur la boucle de 159 km autour d'Aurillac, le coureur du Crédit Agricole a tenu le rythme des leaders avant de les lâcher pour s''imposer devant son équipier Saul Raisin.

Bradley Wiggins avait déjà failli l'emporter sur ce Tour de l'Avenir mais sur le contre-la-montre, une épreuve qu'il affectionne bien évidemment...Parti dans les premiers sous la pluie entre Leignes-sur-Fontaine et Montmorillon lundi dernier, il avait même conservé le meilleur temps provisoire jusqu'au passage de Christian Muller. L'Allemand l'avait battu pour 16 secondes, laissant une deuxième place au goût amer au Britannique.

Avec Raisin mais sans colère

Revanchard, Bradley Wiggins était déjà parmi les meilleurs au sommet du premier col de la journée, la Croix de Cheules. Au terme d'une descente bien négociée, Bradley Wiggins s'échappe avec son équipier américain Raisin et l'Italien Del Nero. Mais au pied de l'ascension du col de Serre, les coureurs du Crédit Agricole accélèrent et le lâche (km 116). Le peloton est à plus de cinq minutes et les deux hommes vont gérer leur avance.

Sous la flamme rouge, les deux coéquipiers du Crédit Agricole se serrent la main. Ils savent que la victoire se jouera entre eux. Bradley Wiggins s'impose devant Raisin qui se replace dans les 15 premiers au général et endosse le maillot de meilleur grimpeur. Wiggins lui a laissé tous les points au sommet. Qu'importe, ce n'était pas son objectif. Le Britannique tient sa victoire. Il prouve qu'il n'y a pas que contre le temps qu'il peut gagner.

 
 
 
 
Tour de l'Avenir
Tour de l'Avenir

Bak a tenu bon

Tour de l'Avenir

Bak reprend le pouvoir

Tour de l'Avenir

Farrar s'affirme