Escrime - Mondiaux

Un bon bilan mais...

Avec cinq médailles dont deux en or, l'équipe de France termine les Mondiaux 2010 à la deuxième place au tableau des médailles, derrière l'Italie. Mais ce bon résultat global masque d'énormes disparités. L'épée flambe, mais le sabre et le fleuret, surtout chez les hommes, inquiètent.

 
Un bon bilan mais... - Escrime - MondiauxAFP
 

FLEURET

Messieurs: Pour la troisième année consécutive, le fleuret masculin ne ramène aucune médaille du rendez-vous planétaire. Le mal est profond. Erwann le Péchoux a une fois de plus déçu, perdant dès les 16es de finale alors qu'il disposait d'un tableau ouvert pour rallier le dernier carré. La bonne surprise est venue de Victor Sintès, quart de finaliste après avoir signé un exploit face au champion du monde en titre, Andrea Baldini. Il est passé à une victoire de la médaille et n'a cédé que devant le futur vainqueur, l'Allemand Petter Joppich. Mais dans l'ensemble, le groupe a déçu, à l'image de l'épreuve par équipes, avec une défaite sans gloire face à la Russie en quarts de finale.

Individuel: Sintès (1/4 de finale), Le Péchoux (16e), Cadot (1er tour)
Par équipes: 1/4 de finale (défaite face à la Russie)
Note: 4 sur 10

Dames: Avec le fleuret et le sabre masculin, le fleuret féminin est le troisième groupe à ne pas avoir obtenu le moindre podium au Grand Palais. Mais le bilan d'ensemble n'est pourtant pas mauvais pour les filles de Franck Boidin. Si elles n'étaient pas tombées contre l'invincible Italie en quarts de finale, elles auraient sans doute pu briguer une médaille par équipes. Dans l'épreuve individuelle, Astrid Guyart a atteint les huitièmes de finale et Corinne Maitrejean les quarts. Cette dernière, tête de série numéro 8, a perdu contre la numéro un mondiale de la saison, la Coréenne Nam. Elle est à sa place. Une médaille passait par un exploit, il n'a pas eu lieu. Il reste deux ans d'ici Londres pour franchir la dernière marche vers les podiums.

Individuel: Maitrejean (1/4), Guyart (1/8e), Ujlaky (16e), Gebet (16e)
Par équipes: 1/4 de finale (défaite face à l'Italie)
Note: 6 sur 10

____________________________________________________________________________________________________

SABRE

Messieurs: Le plus gros bide tricolore de ces Mondiaux 2010 est pour les sabreurs. Pas de médaille, mais surtout un résultat d'ensemble extrêmement faible. Individuellement? Aucun des quatre engagés n'a atteint le tableau de 16 et seul Nicolas Lopez a passé le premier tour. un vrai désastre. L'épreuve par équipes n'a pas permis de gommer cet échec. Bien au contraire. Classés au 5e rang mondial, les Français ont disparu dès les huitièmes de finale. C'est la seule des six compétitions par équipes dans laquelle les Français n'ont pas atteint au moins les quarts. Il y a deux ans, aux Jeux de Pékin, les sabreurs avaient pourtant décroché l'or par équipes, Lopez obtenant de l'argent en individuel, alors que Pillet terminait à la 4e place. Avec les mêmes hommes, deux ans plus tard, le bilan est désastreux.

Individuel: Lopez (16e), Sanson (1er tour), Pillet (1er tour), Apithy (1er tour)
Par équipes: 1/8e de finale (défaite face au Bélarus)
Note: 2 sur 10

Dames: Une seule médaille française ne provient pas de l'épée et on la doit aux sabreuses, bronzées dans l'épreuve par équipes. C'est une confirmation pour ce groupe, qui avait obtenu un résultat similaire l'année passée à Antalya. Le groupe, homogène, se maintient à un excellent niveau. En revanche, individuellement, pas de médaille cette fois. En Turquie, Carole Vergne avait elle aussi pris le bronze. Au Grand Palais, elle a calé en quarts de finale. Un résultat toutefois satisfaisant (surtout que sa défaite a été concédée face à Mariel Zagunis, la reine de la discipline), car il survient au terme d'une saison perturbée par des blessures à répétition. Plus décevante est l'élimination dès le 1er tour de Léonore Perrus, qui visait un podium à Paris.

Individuel: Vergne (1/4), Berder (16e), Perrus (1er tour), Mary (1er tour)
Par équipes: Médaille de bronze (Défaite contre l'Ukraine en 1/2)
Note: 7 sur 10

____________________________________________________________________________________________________

EPEE

Messieurs: Un bilan au presque parfait. Trois médailles, une en or, une en argent, une en bronze. Que demande le peuple? Les épéistes ont achevé en apothéose ces mondiaux en remportant la dernière épreuve de la semaine, au terme d'une finale ébouriffante face aux Etats-Unis. Un nouveau titre qui les fait entrer dans l'histoire de leur sport. Cela fait sept années consécutives que, par équipes, la France remporte soit les Mondiaux soit les Jeux dans cette arme. Gauthier Grumier a incontestablement franchi un cap. Avant de buter en finale face à l'Estonien Novosijlov, il s'était promené toute la journée en individuelle. Il n'a que 26 ans. Mais il est loin d'être seul. Jean-Michel Lucenay fait un beau médaillé de bronze et il a été énorme par équipes, tout comme Ulrich Robeiri, revanchard après sa sortie prématurée en individuel. Seul Jérôme Jeannet, mal remis d'une angine, est resté en retrait. Mais voilà bien la force de cette équipe, qui ne dépend pas d'une ni même de deux individualités. Sans eux, l'objectif fédéral (4 à 6 médailles) aurait été impossible à atteindre.

Individuel: Grumier (Médaille d'argent), Lucenay (Médaille de bronze), Robeiri (1er tour) Jeannet (1er tour)
Par équipes: Médaille d'or
Note: 9,5 sur 10

Dames: Une énorme joie et une grande frustration. Maureen Nisima est la seule championne du monde française individuelle. La première à triompher au niveau planétaire depuis... cinq ans et le sacre d'Anne-Lise Touya, en 2005 au sabre, à Leipzig. Depuis dix ans, seuls Anne-Lise Touya, Fabrice Jeannet et Brice Guyart ont apporté de l'or à la France, aux Mondiaux ou aux Jeux. La Francilienne entre donc dans un cercle très fermé. Trop longtemps dans l'ombre sportive et médiatique de Laura Flessel, elle obtient enfin la reconnaissance que son talent méritait. Il s'en est fallu d'une touche que Flessel ne l'accompagne sur le podium. La Guêpe s'est inclinée 15-14 en quarts face à Szazs. A 39 ans, elle prouve tout de même qu'elle demeure compétitive. En revanche, la disparition dès les quarts de finale dans le tournoi par équipes laisse un goût amer. Mais la faillite conjuguée de Hajnalka Kiraly et Nathalie Alibert est venue rappeler que l'équipe manquait d'un troisième élément stable derrière Nisima et Flessel. La relève tarde à arriver, et c'est inquiétant, à moyen terme.

Individuel: Nisima (Médaille d'or), Flessel (1/4 de finale), Kiraly (1/8e) Alibert (Eliminée en qualifications)
Par équipes: 1/4 de finale (défaite face à la Roumanie)
Note: 8 sur 10

L'AVIS D'ERIC SRECKI (Directeur technique national): "L'objectif annoncé était de quatre à six médailles avec si possible de l'or, là on est en plein dedans, avec deux médailles d'or, une d'argent et deux de bronze. On s'intercale entre l'Italie (1ere) et la Russie (3e) au classement des nations, ce qui est une bonne nouvelle. Aux Mondiaux d'Antalya (2009), on était à la 4e place, donc on remonte sur le podium. Le bilan général est donc satisfaisant, maintenant il va falloir rentrer dans le détail, collectif par collectif puisque cela n'a pas été à l'unisson dans toutes les armes. Au fleuret et au sabre, il y a des questions à se poser, des analyses à faire. On ne les fait pas à chaud car elles seraient réductrices. Il faudra que l'on voit tout ça avec tous les interlocuteurs concernés, l'encadrement, les athlètes et on prendra des décisions le moment venu."

Un bon bilan mais... - Escrime - Mondiaux 

 - Eurosport
 
#160;
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus