Reuters
 
Article
commentaires
Football US > NFL

AFC Sud: Indy à nouveau au top?

AFC Sud: Indy à nouveau au top?

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 08/09/2009 à 17:00
Suite de notre présentation de la saison NFL, division par division et équipe par équipe. Gros plan mardi sur l'AFC Sud. La saison passée, la bataille avait été âpre entre Tennessee et Indianapolis. Les Colts, malgré 12 victoires, avaient dû laisser leur couronne. Ils entendent bien la reprendre.

DIVISION AFC SUD

Pronostic Eurosport.fr
1. Indianapolis (11-5)
2. Tennessee (9-7)
3. Houston (9-7)
4. Jacksonville (7-9)

. INDIANAPOLIS COLTS
Entraîneur: Jim Caldwell
Titres: 1
Stade: Lucas Oil Stadium (63.000 places)
Saison 2009: 12-4
Playoffs 2009: 1er tour

La régularité des Colts au plus haut niveau ces dernières années est remarquable. Ils ont participé aux playoffs ces sept dernières années et n'ont jamais gagné moins de 12 matches lors des six dernières saisons. Personne n'a fait mieux. Avec un tel bilan, il parait presque incroyable que les Colts n'aient remporté qu'un seul Super Bowl au cours de cette période. Deux grandes figures du club sont parties à l'intersaison. Le receveur Marvin Harrison et surtout le coach emblématique, Tony Dungy. Malgré cette double perte, Indianapolis reste un candidat au titre. Peyton Manning, 33 ans, demeure un quarterback unique et une des grandes stars de la NFL. Freiné par quelques pépins physiques l'année dernière, il revient en pleine forme cette fois.

Malgré le départ d'Harrison, le grand frère d'Eli possède en Reggie Wayne un des meilleurs receveurs de la conférence et Anthony Gonzalez fait un numéro deux très correct, sans oublier le tight end Dallas Clarke. S'ils veulent reprendre le titre de division à Tennessee et titiller Pittsburgh et New England pour celui de la conférence, les Colts devront néanmoins améliorer sensiblement leurs deux gros points faibles : le jeu de course en attaque et la défense contre la course. L'attaque au sol était une des plus faibles de la NFL en 2008-2009 (31e sur 32) avec un meilleur coureur, Joseph Addai, limité à 544 yards. Cette carence autorisait les défenses adverses à se focaliser sur le seul Manning. Addai sera à nouveau titulaire, mais Indy a drafté Donald Brown au premier tour afin de le seconder. Quant à la défense contre la course, elle a reçu peu de renforts et demeure suspecte. Malgré tout, Indianapolis, à moins d'être décimé par les blessures, sera vraisemblablement au rendez-vous des playoffs en janvier prochain. Comme d'habitude.

_____________________________________________________________________________________________

. TENNESSEE TITANS
Entraîneur: Jeff Fisher
Titres: 0
Stade: LP Fields (69.143 places)
Saison 2009: 13-3
Playoffs 2009: 2e tour

Les Titans sont la preuve que l'on peut briller en NFL sans grande star médiatique. Dans ce domaine, le joueur le plus porteur de Tennessee est… Vince Young, le quartertback remplaçant de l'équipe. Pas franchement flashy, Tennessee a néanmoins été terriblement efficace la saison dernière, en s'appuyant sur deux forces souvent très payantes en NFL : un gros jeu de course et une grosse défense, notamment contre la course. Soit les deux grandes faiblesses du rival de l'Indiana. Jeff Fisher, le coach le plus ancien en poste désormais depuis que Tony Dungy a quitté Indianapolis, a donné un style à cette équipe. Pour essayer de faire aussi bien que l'an dernier, les Titans compteront encore sur leur formidable running back Chris Johnson, auteur d'une saison rookie dévastatrice. Il devrait prendre encore plus de place dans leur attaque cette saison, avec un backup efficace en la personne de LenDale White.

Dommage que le jeu aérien ne soit pas au diapason. Le groupe de receveurs, faiblard, a reçu le renfort de Nate Washington, troisième choix chez les Steelers. Cela risque de ne pas suffire pour dynamiser un jeu de passe que le QB vétéran Kerry Collins, 36 ans, aura du mal à transcender. Il reste sur une bonne saison, mais la défense de Baltimore a affiché au grand jour ses faiblesses en playoffs. La défense a conservé le même noyau, à une exception près, mais quelle exception, puisque Albert Haynesworth est parti à Washington. Elle peut néanmoins rester dominatrice. Au final, Tennessee possède un effectif de talent et dont la profondeur a peu d'égal. Les Titans ont les moyens de concurrencer à nouveau les Colts pour le titre de division. Mais la faiblesse chronique du jeu de passes parait rédhibitoire pour viser le titre.

_____________________________________________________________________________________________

. HOUSTON TEXANS
Entraîneur: Gary Kubiak
Titres: 0
Stade: Reliant Stadium (71.054 places)
Saison 2009: 8-8
Playoffs 2009: Non qualifié

Est-ce enfin la bonne pour Houston? Depuis la fondation de la franchise, jamais les Texans n'ont réussi à se qualifier pour les playoffs. Dans une division où Indianapolis tourne à 12 victoires de moyenne depuis six ans, il est vrai que la place est limitée. Houston rêve de prendre enfin son tour et l'équipe possède quelques arguments. Son attaque, notamment, est une des plus séduisantes de la conférence américaine. Andre Johnson est tout simplement un des trois ou quatre meilleurs receveurs de la NFL. Il serait une authentique star s'il jouait ailleurs. Kevin Walter fait un numéro très présentable et le tight end Owen Daniels reste sur une sélection au Pro Bowl. Le quarterback Matt Schaub dispose donc de cibles de choix. Lui aussi figure parmi les joueurs sous-estimés dans l'AFC.

Grâce à l'émergence du rookie Steve Slaton, le jeu de course a progressé lui aussi, derrière une ligne offensive efficace. Slaton, très bon receveur par ailleurs, peut devenir une double menace pour les défenses adverses s'il est bien utilisé, un peu à l'image d'un Brian Westbrook à Philadelphie. Si les Texans veulent faire mieux que leur bilan de 8 victoires et 8 défaites des deux derniers exercices, c'est en défense qu'ils doivent franchir un cap. La saison passée, ils n'étaient que 27e dans ce secteur sur 32 équipes. S'ils grimpent d'une douzaine de rang, ils seront en playoffs. L'arrivée d'Antonio Smith comme deuxième defensive end aux côtés de la star Mario Williams est intéressante et Houston s'est encore appuyé sur la draft pour solidifier ce secteur en piochant le linebacker Brian Cushing, qui sera titulaire d'entrée. Mais la blessure de Jacques Reeves, out six à huit semaines, fait mal au poste de cornerback. Houston n'est plus très loin. Dans une division un peu moins dense, ils auraient déjà atteint les playoffs. Mais leur tour va bien finir par venir...

_____________________________________________________________________________________________

. JACKSONVILLE JAGUARS
Entraîneur: Jack Del Rio
Titres: 0
Stade: Jacksonville Municipal Stadium (67.164 places)
Saison 2009: 5-11
Playoffs 2009: Non qualifié

Le prototype même de l'équipe en reconstruction. En playoffs il y a deux ans, les Jaguars ont rentré leurs griffes en rentrant dans le rang la saison dernière, achevée sur un bilan très décevant (5-11). Jack Del Rio est donc revenu aux bases au cours d'un camp d'entraînement féroce. L'été a été très studieux à Jacksonville, conséquence du désir du coach floridien de voir son roster retrouver une mentalité de "tueurs". Les Jaguars ont besoin d'un jeu physique pour gagner. Ceux qui vont les croiser s'en souviendront le lundi matin. Les résultats ont pâti l'an dernier d'une ambiance trouble dans le vestiaire et de quelques choix de drafts douteux ces dernières saisons. Jax a néanmoins les moyens de faire mieux. D'abord parce que la ligne offensive, décimée par les blessures en 2008-2009, devrait se montrer plus performante avec les rookies Eugene Monroe et Ebben Britton et l'arrivée du vétéran Tra Thomas. Avec un tel mur devant lui, le jeune running back Maurice Drew-Jones semble prêt pour une grosse saison.

Mais pour que Jacksonville se rapproche à nouveau des playoffs, il faudra que le quarterback David Garrard joue beaucoup mieux que l'année dernière. Pas sûr qu'il en ait les moyens car les cibles de qualités lui font défaut. La défense devra également franchir un cap. Moins performante qu'il y a quelques années, elle doit retrouver l'impact physique indispensable à ce niveau. D'où le camp particulièrement dur imposé par Del Rio. Si l'équipe est épargnée par les blessures, si Garrard joue comme il y a deux ans et si la défense redevient menaçante, Jacksonville peut revenir dans la course dans l'AFC Sud. Mais cela fait beaucoup de conditions à remplir...