Getty Images

Après l'attentat, guerre interne à Dortmund entre Tuchel et ses dirigeants

Après l'attentat, guerre interne à Dortmund entre Tuchel et ses dirigeants
Par AFP

Le 06/05/2017 à 16:50Mis à jour Le 06/05/2017 à 16:57

BUNDESLIGA - Un mois après l'attentat visant le bus du Borussia Dortmund, Hans-Joachim Watzke, le patron du club, a reproché à son entraîneur Tomas Tuchel de s'en être pris à l'UEFA après le non report du match.

Le BVB tremble. L'attentat à la bombe contre l'équipe de Dortmund le 11 avril a fait des dégâts en interne au sein du club allemand : Hans-Joachim Watzke, le patron du club, a vivement reproché samedi à son entraîneur Thomas Tuchel ses critiques sur le report du match de Ligue des champions contre Monaco de 24 heures seulement.

Dans une interview au groupe de presse allemand Funke, M. Watzke explique que Thomas Tuchel ne s'est jamais opposé à l'organisation du match le lendemain de l'attentat, et que ses critiques n'ont été exprimées qu'après la défaite 3-2 contre Monaco.

Le bus du Borussia Dortmund a fait l'objet d'une attaque à l'explosif, mardi 11 avril 2017 en Allemagne.

Le bus du Borussia Dortmund a fait l'objet d'une attaque à l'explosif, mardi 11 avril 2017 en Allemagne.Panoramic

Watzke reconnaît un différent avec Tuchel

Le mardi 11 avril, moins de deux heures avant le match, le bus des joueurs de Dortmund a été victime d'une attaque à la bombe qui a fait deux blessés, dont le défenseur Marc Bartra. L'UEFA, en accord avec les dirigeants des deux clubs, a décidé de reporter le match au lendemain mercredi 18h45.

"Cela aurait été trop grave pour nous de prendre une telle décision en passant par dessus la tête de tout le monde", assure le directeur exécutif du Borussia, qui précise : "Ce n'est pas pour rien que j'ai dit à l'équipe, le mercredi matin, que chaque joueur, qui ne se sentirait pas en état de jouer, pouvait évidemment le faire savoir. L'entraîneur avait évidemment aussi le droit d'attirer notre attention là-dessus. Mais à aucun moment je n'ai été confronté à un tel scénario."

Et à la question de savoir s'il existe une claire divergence à ce sujet avec Thomas Tuchel, M. Watzke confirme : "Oui, en effet."

Vidéo - Tuchel : "Notre bus est resté immobilisé 17 minutes... On ne pouvait pas vivre une pire situation"

00:45
" C'est un trop gros sujet"

Quelques minutes avant le match crucial samedi contre Hoffenheim, dont l'enjeu était une qualification pour la Ligue des champions, Tuchel a refusé de commenter les déclarations de son dirigeant, estimant qu'il devait rester concentré sur la rencontre. "C'est un gros sujet pour un jour de match", a-t-il ironisé. "En tant qu'entraîneur, je me permets de dire que c'est un trop gros sujet."

Dans les jours suivant le match perdu contre Monaco, Tuchel avait parlé au nom de l'équipe : "Nous nous sommes sentis ignorés. On ne nous a pas demandé notre avis. Quelques minutes après l'attaque, on nous a dit qu'on devrait jouer, comme si on nous avait juste envoyé une canette de bière contre le bus", avait-il déploré.

Plusieurs joueurs avait abondé dans son sens, en termes plus durs encore. L'impression est demeurée à Dortmund que l'équipe, traumatisée, n'a pas pu défendre normalement ses chances dans le double duel contre Monaco, également vainqueur au retour en principauté (3-1).

Vidéo - Tuchel : "C'est comme si on nous avait jeté une canette de bière..."

01:29
0
0