Eurosport
 WTCC : Circuit Paul RicardRegarder 
 
 
Football - Coupe de France

Troyes dompte les Lionceaux

De notre partenaire Foot123

Troyes dompte les Lionceaux Troyes s’impose à Sochaux (2-1) ce mardi pour le compte des 8e de finale de la Coupe de France. L’ESTAC, qui a fait la différence grâce à Bahebeck en début de match, a su tenir le score face à des Sochaliens sur courant alternatif. Les Troyens sont les premiers qualifiés pour les quarts.

Malheureux en L1, Troyes sèmerait donc en championnat pour récolter en Coupe. Rarement récompensés de ses initiatives dans le jeu chaque semaine, les hommes de Jean-Marc Furlan ont cette fois-ci su valoriser leur performance avec un succès (2-1) qui leur permet de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition pour la première fois depuis 2001. Il était légitime de s’attendre à une partie enjouée entre deux formations qui ont affiché de belles dispositions ces dernières semaines, proposant régulièrement un jeu plaisant à défaut d’être toujours fructueux. Les premières minutes de ce 8e de finale ont confirmé cette hypothèse. Après un premier essai d’Othon sur un coup-franc lointain repoussé par Ovono (6e), l’ESTAC a ouvert le score grâce à Bahebeck, bien lancé dans la profondeur et qui n’a pas tremblé du pied gauche devant le portier gabonais (0-1, 10e). Méconnaissable, Sochaux a concédé d’autres situations chaudes, avec bien souvent à l’initiative troyenne le remuant Yattara. Le Guinéen, prêté par l’OL, a trop croisé son tir (9e) puis échoué de la tête à bout portant devant Ovono (18e), manquant l’occasion de creuser le trou.

Sochaux, la réaction plutôt que l’action

Pas assez agressifs dans leur pressing, les Lionceaux ont tardé avant d’apporter une réplique. Mikari, en embuscade au second poteau, a vu le premier sa reprise du gauche sortie de justesse par Dreyer (7e). Puis Privat s’est enfin mis en évidence, avec un plat du pied gauche de peu à côté (27e). Après une première demi-heure terrible, les hommes d’Eric Hély étaient enfin dans leur match. Yartey a vu sa demi-volée des 18m fuir le cadre de peu (35e), Dreyer a sorti deux tirs vicieux lointains de Dias (38e) et Boudebouz (41e), et Kanté a placé une tête sur corner juste au-dessus (39e). La pause n’ayant pas vraiment anesthésié les 22 acteurs, Sochaliens et Troyens ont continué à se répondre coup pour coup. Mais si la maitrise et la domination étaient globalement à mettre à l’actif des locaux, c’est bien l’ESTAC qui se procurait les meilleures opportunités. Bahebeck a buté sur Ovono (49e), et Marcos s’est fendu de deux jolis gestes avec une bicyclette non-cadrée (60e) et une volée bien captée par le gardien sochalien (63e). En face, le rentrant Bakambu a été bien seul a se montrer menaçant, avec une tête imprécise de sur corner (75e), et un tir lointain (77e). Et comme Privat n’a pas eu plus de réussite malgré une bonne position (85e), Troyes a corsé l’addition dans les derniers instants. Ovono a repoussé un tir puissant de Bahebeck dans les pieds de Camus, lequel a intelligemment remisé sur Faussurier, étrangement isolé (0-2, 88e). Le penalty marqué par Boudebouz (1-2, 90e+5) relève de l’anecdotique. Avec la Coupe comme remède, Troyes se donne de plus en plus de raisons d’espérer des lendemains meilleurs en Ligue 1.

Retrouvez l’ensemble des articles sur Foot123

Troyes dompte les Lionceaux - Football - Coupe de France 

 - Foot123
 
#160;
 
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus