Reuters

Rennes en balade

Rennes en balade
Par AFP

Le 28/07/2011 à 19:10Mis à jour Le 28/07/2011 à 23:28

Rennes a réussi son entrée en Ligue Europa en s'imposant 5-2 sur la pelouse des Géorgiens de Rustavi, lors du 3e tour préliminaire aller. Boukari (2), Pitroipa (2) et Feret sont les buteurs bretons.

Rennes se trouve ainsi en position de force pour rejoindre le tour préliminaire de l'épreuve, et n'aura qu'à se montrer professionnel lors du match retour, jeudi prochain en Bretagne. Sous une chaleur accablante - près de 35 degrés - et emmenés par un Boukari et un Pitroipa inspirés (deux doublés, respectivement 16e et 30e et 42e et 70e), les Bretons ont fait parler leur supériorité dans à peu près tous les domaines du jeu face à de faibles Géorgiens, réduits à 10 contre 11 dès la demi-heure de jeu. "Il y a eu des bonnes choses, je suis satisfait à 80%, a dit Frédéric Antonetti après la rencontre. Mon regret, ce sont les deux buts, mais je ne vais pas faire la fine bouche en gagnant 5 à 2 à l'extérieur. "

L'équipe de Frédéric Antonetti n'a même pas eu le temps de douter lorsque Japaridze a envoyé un missile dans la lucarne de Costil (1-2, 41e), réduisant ainsi le score, puisque Pitroipa, la recrue burkinabè, répondait dans la foulée d'une frappe enveloppée du gauche (1-3, 42e). "On ne pouvait pas garder un rythme très élevé par rapport à la chaleur, raconte Antonetti. Il y a des réglages à faire dans la circulation du ballon, les accélérations, la relation entre les joueurs et la rigueur défensive. On a été très sérieux, on les a respectés, c'est positif. "Les Bretons se sont même permis le luxe de rater un penalty par Boukari (29e), suite à une faute de Murvelashvili, exclu pour un tacle bien raté sur Brahimi et... son propre gardien.

La deuxième période a donné lieu à un match très ouvert, avec un joli coup franc de Féret (1-4, 49e) auquel répondait Razmadze sur penalty (2-4, 56e), avant le 2e but de Pitroipa (2-5, 70e). Les Rennais peuvent se satisfaire de leur prestation, en particulier celles de leurs recrues du milieu de terrain (Féret et Pitroipa) même si encaisser deux buts en supériorité numérique montre leurs limites défensives actuelles. "Ce match m'a permis de prendre le pouls du groupe, je sais avec qui je vais voyager tout au long de la saison, le principal enseignement c’est celui-là. Nos recrues sont des bonnes pioches", a conclu le coach rennais.

0
0