AFP

Dépassé face au PSG, Monaco doit encore grandir

Dépassée, la jeune garde monégasque doit encore grandir

Le 02/04/2017 à 09:29Mis à jour Le 02/04/2017 à 11:02

COUPE DE LA LIGUE - L'ASM n'a guère existé ce samedi en finale de la Coupe de la Ligue (1-4). Globalement dominés par le champion de France, les Monégasques ne se sont jamais donnés les moyens de remporter leur premier trophée sous l'ère Jardim et devront en tirer des conclusions pour la suite.

Mais cette lourde défaite a quand même une valeur symbolique forte. Par son ampleur, déjà, parce que l'adversaire était le PSG, aussi, et qu'on peut supposer que cela comptera psychologiquement dans le mano a mano pour le titre de champion de France. Paris avait besoin de cela pour remonter la pente après sa dépression post-Camp Nou. Une défaite face à son rival hexagonal l'aurait placé sous haute tension, le voilà relancé et plus prêt que jamais à conserver ses autres biens (Coupe de France et championnat).

Tiémoué Bakayoko à la lutte avec Serge Aurier

Tiémoué Bakayoko à la lutte avec Serge AurierAFP

Fabinho et Falcao ont manqué

Monaco a montré tout au long de la saison qu'il n'était pas vraiment dépendant d'un ou deux joueurs pour tourner à plein régime. Cette finale, match toujours à part à tous points de vue, a remis ce constat en question. Au milieu de terrain, la technique et le volume de jeu de Fabinho ont cruellement manqué tandis que Tiémoué Bakayoko, son compère de l'entrejeu, est resté dans la lignée de son match raté avec les Bleus face à l'Espagne. Pour sa première finale avec les pros, Kylian Mbappé est resté trop discret et son capitaine, Valère Germain, n'a pas pu tenir la comparaison avec Edinson Cavani, en feu au Parc OL. Là encore, la présence de Radamel Falcao, plus habitué des matchs qui comptent vraiment, a fait défaut.

La jeune génération monégasque, qui avait l'occasion de glaner un premier trophée majeur en France, a semblé comme écrasé par l'enjeu. Elle s'est manquée au moment de valider le travail mené par Leonardo Jardim et devra apprendre de cette déception, alors que d'autres très grands rendez-vous vont très vite arriver. "Pour plusieurs de nos jeunes joueurs, c'était la première fois qu'ils disputaient une finale. C'est une expérience", a reconnu Jardim avant d'espérer : "Nous allons tenter d'arriver aussi en finale de la Coupe de France. Peut-être serons-nous mieux préparés à l'événement."

0
0