AFP

FIFA : Jérôme Champagne confirme : Noël Le Graët l'a insulté entre "sept et dix fois"

Champagne confirme : Le Graët l'a insulté entre "sept et dix fois"

Le 30/01/2016 à 10:50

FIFA - Jérôme Champagne, candidat à la présidence de la FIFA, a indiqué à L'Equipe que Noël Le Graët l'avait insulté jeudi dans une brasserie parisienne alors que les deux hommes avaient rendez-vous pour évoquer la future élection.

Jérôme Champagne et Noël Le Graët ne passeront pas leurs vacances ensemble. Les deux dirigeants français ont eu une vive altercation jeudi dans une brasserie à Paris à propos de la prochaine élection du président de la FIFA pour laquelle Jérôme Champagne est candidat. Ce dernier, qui cherchait à obtenir le soutien de la Fédération Française de Football, a mal pris la décision de la FFF, favorable à la candidature de Gianni Infantino, le bras droit de Michel Platini.

Dans un entretien accordé à L'Equipe, Jérôme Champagne a confirmé que le ton était monté : "Noël Le Graët m'a insulté entre sept et dix fois", a déclaré le candidat français à la présidence de la FIFA. Selon Le Parisien, le président de la FFF était très agacé par les propos de son interlocuteur : "Vous êtes un petit monsieur. Je vous emmerde", aurait répondu Noël Le Graët.

Noël Le Graët au siège de la FFF

Noël Le Graët au siège de la FFFAFP

Champagne ne comprend pas la décision de la FFF

L'ancien diplomate s'est insurgé contre la prise de position de la Fédération qui aurait, selon ses dires, refusé de l'écouter : "J'ai demandé un rendez-vous et on m'a expliqué que la décision était quasiment prise et qu’il y aurait une réunion du comité exécutif, a affirmé Jérôme Champagne à L'Equipe. J’ai demandé à être écouté, comme j’ai été écouté par plein d’autres fédérations dans le monde ! On m’a dit que ce n’était pas possible. J’ai fait part de mon étonnement, j’ai dit que je critiquerai cette décision et j’ai été insulté à plusieurs reprises".

Au cours de son entretien, le Français a estimé que "la polémique était regrettable" tout en critiquant le mode de fonctionnement de la FFF. "Cela prouve que le mode d'organisation du football n'est plus adapté. C'est un modèle qui date du 19e siècle, il ne correspond plus à notre époque". Jérôme Champagne, qui souhaite "continuer à se battre", a laissé entendre que l'UEFA avait imposé des consignes de vote aux fédérations européennes.

0
0