Imago

Neymar devra payer 112.000 dollars d'amende pour fraude fiscale

Neymar devra payer 112.000 dollars d'amende pour fraude fiscale
Par AFP

Mis à jourLe 28/01/2016 à 22:21

Publiéle 28/01/2016 à 22:21

Mis à jourLe 28/01/2016 à 22:21

Publiéle 28/01/2016 à 22:21

Article de AFP

La justice brésilienne a rejeté un recours en appel de Neymar, l'attaquant de Barcelone, qui devra payer 112.000 dollars d'amende (environ 103.000 euros) pour fraude fiscale lorsqu'il évoluait au club de Santos, près de Sao Paulo, en 2007 et 2008.

Neymar n'y échappera pas. L'attaquant du Barça a été condamné à payer 112.000 dollars (103.000 euros) d'amende pour fraude fiscale après le rejet du recours en appel du Brésilien. La décision, qui date du 15 janvier et vient d'être communiquée à l'AFP, confirme une sanction du Trésor public brésilien de 2012 lié à des irrégularités dans les déclarations de salaire du joueur à l'époque.

Selon le fisc, le joueur et son père auraient fait passer une grande partie des salaires versés en 2007 et 2008 par le club de Santos en droits d'image via la société Neymar Sport e Marketing. La justice a estimé que ce mécanisme "était une façon de dissimuler les émoluments versés par le club à Neymar Junior" et que, tant Santos que le joueur, avaient profité d'un taux d'imposition inférieur.

Neymar sous le maillot du Santos
Neymar sous le maillot du Santos - Imago

Le montant de l'amende, 459.671,25 réais (équivalent à 112.000 dollars au taux de change actuel, soit 103.000 euros), avait été déposé sur un compte dans l'attente du jugement. A ce moment-là, le jeune Neymar, qui commençait à attirer l'attention des recruteurs brésiliens et internationaux, avait signé son premier contrat professionnel le jour de ses 16 ans, en février 2008.

Convoqué le 2 février... pour une autre affaire

Par ailleurs, la superstar brésilienne est convoquée devant un juge d'instruction en Espagne le 2 février en vue de sa mise en examen pour "escroquerie" et "corruption" dans le cadre de son transfert controversé de Santos au FC Barcelone à l'été 2013. Dans le cadre de cette affaire, la justice brésilienne a gelé une partie de ses actifs (47,3 millions de dollars, soit 43,5 M EUR) pour fraude fiscale présumée entre 2011 et 2013 en lien avec son transfert. Elle soupçonne le capitaine de la Seleçao de ne pas avoir déclaré au Trésor public un paiement de 10 millions d'euros fait par le Barça pour avoir des "droits préférentiels" dans l'achat du joueur.

Pour l'heure, l'ailier gauche de 23 ans n'a nullement été perturbé sur le terrain par ses ennuis judiciaires. Sa comparution devant le juge se produira trois jours après un choc face à l'Atletico Madrid en Championnat d'Espagne.

0 commentaire
Vous lisez :