Getty Images

L'Atlético Madrid ne peut faire mieux qu'un match nul contre Villarreal (1-1)

L'Atlético Madrid lâche deux points
Par Eurosport

Le 28/10/2017 à 20:25Mis à jour Le 28/10/2017 à 20:47

LIGA - L'Atéltico Madrid a laissé filer deux points contre VIllarreal (1-1) samedi. Les Colchoneros ont manqué de réalisme et de réussite devant les buts adverses, avant de voir Bacca répondre dans les dix dernières minutes à l'ouverture du score de Correa. Les coéquipiers d'Antoine Griezmann reviennent à la hauteur du voisin le Real, mais avec un match de plus, à 5 points du leader Barcelone.

L'Atleti pourra nourrir des regrets. Après avoir mené au score grâce à une magnifique réalisation d'Angel Correa (61e), Carlos Bacca a surgi à la 81e minute pour permettre à Villarreal de prendre un point au courage (1-1). Les hommes de Diego Simeone manquent l'occasion de prendre place, au moins provisoirement, sur la troisième marche du podium. Villarreal, de son côté, prend la cinquième place en attendant les résultats de Leganes et des deux clubs de Séville.

Voilà un match nul qui ne fait les affaires de personne. L'Atletico a cru tenir une belle victoire quand Griezmann a lancé en une touche - une superbe inspiration - Angel Correa, qui a trompé Barbosa dans un angle fermé (1-0, 61e). Longtemps, les deux adversaires se sont neutralisés, faisant face à un bloc-équipe très solide. Le match s'est contenté d'une bataille au milieu pendant de longues minutes.

L'attaque de l'Atletico est restée très discrète durant la première période. Griezmann s'est vu infliger un marquage très solide de la part de la défense de Villarreal et son réveil a coïncidé avec le retour en forme des Colcheneros. Saul (42e), Griezmann (43e), Godin (44e) puis Thomas (45e) ont tour à tour buté sur Barbosa ou expédié leur tentative de peu à côté. A la pause, le nul était assez logique, vu le réveil tardif des hommes de Simeone.

De trop rares fulgurances

La seconde période a démarré comme la première, avec un long affrontement au milieu de terrain empêchant la création de réelles situations offensives. Pour autant, on ne s'est pas ennuyé pas dans cette rencontre, l'arbitre ayant pris l'habitude de laisser beaucoup jouer les 22 acteurs. C'est alors qu'a surgi Correa, qui avait à ce moment-là trop souvent privilégié l'exploit individuel. L'Atletico a pris l'avantage au score au moment où l'on ne l'attendait plus vraiment.

Les Colchoneros ont alors décidé de défendre en bloc, en attendant les vagues jaunes, en misant sur leur solidité défensive. Bien mal leur en a pris, puisque Bacca a fini par égaliser, d'une tête où le Colombien a fait montre de sa puissance pour prendre le meilleur sur Godin (1-1 81e). Les locaux ont été puni et n'ont jamais pu se mettre en situation d'égaliser, les dix dernières minutes opposant des joueurs de Villarreal heureux de leur nul et des Madrilènes décontenancés par cette égalisation. Griezmann voit son compteur but bloqué à deux réalisations mais pourra se consoler avec sa magnifique passe décisive. Ce n'est pas le cas de son compère d'attaque du soir, Gameiro, qui sera resté très discret durant tout le match.

0
0