Getty Images

"J'ai pensé à aller au clash avec Monaco" : Fabinho revient sur son transfert avorté au PSG

"J'ai pensé à aller au clash avec Monaco" : Fabinho revient sur son transfert avorté au PSG

Le 31/10/2017 à 11:40Mis à jour Le 31/10/2017 à 13:15

TRANSFERTS - Dans un long entretien accordé à Nice-Matin, Fabinho est revenu sur son vrai-faux départ au PSG, qui explique selon lui son début de saison poussif. Sans trahir de secret, le milieu défensif brésilien de Monaco reconnaît avoir voulu quitter le Rocher et été perturbé par ce transfert avorté.

Ce fut longtemps l'un des feuilletons de l'été sur le marché français. En quête d'un numéro six pour doubler le poste de Thiago Motta, voire le concurrencer dès cette saison, le PSG avait jeté son dévolu sur Fabinho, auteur d'une saison XXL avec l'AS Monaco. Un club qui a longtemps repoussé son homologue parisien, avant d'ouvrir la porte et de réclamer en toute fin de mercato 75 millions d'euros, bonus compris. Une somme que le PSG, qui venait de débourser 222 millions sur Neymar et tentait de boucler la complexe opération Mbappé, n'aura finalement jamais accepté de poser sur la table.

" Mon cas posait plus de difficultés que celui de Mbappé"

S'il assure avoir désormais "tourné la page" et évacué sa frustration, Fabinho semble quand même avoir mal vécu le départ de son compère Kylian Mbappé, alors que ses dirigeants juraient ne pas vouloir vendre au rival parisien : "Au début, le club me disait : "non Fabi, on ne veut pas vendre au PSG". Et je me disais que si Mbappé partait à Paris, peut-être que les dirigeants changeraient d’avis sur moi. Mais mon cas posait plus de difficultés je pense. Et voilà… Mbappé est parti le dernier jour du mercato. De mon côté, j’ai senti que Monaco avait quand même laissé un peu la porte ouverte pour négocier avec le PSG ou un autre club. Mais après, je ne sais pas si c’était trop tard ou quoi, en tout cas, ça ne s’est pas fait."

Vidéo - "Fabinho doit être la priorité du PSG"

02:01

Peut-être aussi parce que Fabinho, contrairement à d'autres, n'a pas fait le forcing pour partir, lui qui était également courtisé par les deux Manchester. "Aller au clash ? Oui. J’y ai pensé. Je n’arrivais pas à m’enlever de la tête ce que le club m’avait promis. J’étais persuadé d’avoir raison et, oui, j’ai pensé à aller au clash". Il a finalement opté pour une solution moins radicale : "Même s’il ne me restait que ça comme solution, j’ai préféré ne pas aller au clash avec le club. (...) Peut-être qu’un jour dans ma carrière, je serai obligé de le faire, mais là, ça ne me ressemblait pas. Je ne me sentais pas de faire ça…"

Fabinho-PSG, retour de flamme l'été prochain ?

La question d'un départ de Monaco pourrait toutefois rapidement se reposer si l'on en croit son vice-président Vadim Vasilyev, interrogé sur le sujet au début du mois par Sky Sports : "Nous sommes très heureux d'avoir pu le conserver. Il fait partie de ces joueurs que vous aimeriez pouvoir garder à vie. Mais nous avons une certaine politique à Monaco qui consiste à laisser partir nos joueurs quand on estime que c'est le bon moment et que cela va nous permettre de continuer à prospérer".

Si ce bon moment ne sera pas pour cet hiver, ce que Vasilyev a d'ailleurs déjà fait savoir, l'été prochain sera en revanche sûrement encore très mouvementé pour Fabinho s'il retrouve d'ici-là son niveau d'antan. Et comme le PSG cherche toujours un numéro six et que Motta arrive en fin de contrat en juin, il ne serait pas surprenant de voir ce dossier revenir rapidement sur la table des dirigeants parisiens et monégasques. Avec cette fois une autre issue ?

0
0