Getty Images

Si Mbappé s’en va, Monaco pense très fort à Belotti pour le remplacer

Si Mbappé s’en va, Monaco pense très fort à Belotti pour le remplacer

Le 22/08/2017 à 13:12Mis à jour Le 22/08/2017 à 13:18

TRANSFERTS - Alors que le départ de Kylian Mbappé semble de plus en plus probable, Monaco aurait choisi de se pencher sur Andrea Belotti, selon la Gazzetta dello Sport. L’international italien possède une clause à 100 millions d’euros avec le Torino mais l’ASM aura les liquidités pour se permettre cette petite folie en cas de vente de son prodige.

Monaco va-t-il à son tour commettre une folie sur le marché des transferts ? Le feuilleton Kylian Mbappé occupe toutes les têtes monégasques depuis plusieurs semaines désormais. La fin du mercato approche et le départ de l’attaquant international vers le PSG semble de plus en plus probable. Au passage, et d’autant plus si ce deal inclus Fabinho, l’ASM pourrait récupérer un joli pactole (230 millions + Lucas selon les dernières rumeurs). Une somme énorme. Et le club de la Principauté serait prêt à en investir une partie sur un homme : Andrea Belotti, l’avant-centre italien du Torino. C’est ce qu’affirme la Gazzetta dello Sport dans son édition du jour. La clause libératoire de l’attaquant est fixée à 100 millions d’euros par son club.

Depuis son fol été 2013 (45 millions pour James Rodriguez, 43 millions pour Falcao), Monaco est resté très mesuré dans ses investissements (le plus gros achat : Youri Tielemans pour 25 millions au début de cet été). Mais la vente de Kylian Mbappé et les retombées économiques de cette dernière pourraient pousser le club à rentrer dans une autre dimension lors de ce mercato sans limite. Et de poser 100 millions d’euros sur la table pour s’offrir Belotti. La Gazzetta rappelle que d’autres rumeurs ont tourné autour du joueur de 23 ans sous contrat jusqu’en 2021. Mais contrairement à l’Atlético Madrid, le PSG ou Milan, Monaco est prêt à payer le montant de la clause si le dossier Mbappé abouti.

Le choix de Belotti pas encore connu

Pour le joueur, une signature à Monaco a de quoi être attrayante. D’abord parce qu’il jouerait en Ligue des champions, compétition à laquelle il n’a encore jamais participée. Il ne devrait pas avoir à beaucoup s’inquiéter de son temps de jeu : si un club investit autant sur un joueur c’est qu’il a quelques certitudes quant à son niveau et envie de lui faire une place dans le onze de départ. Et Monaco sera en mesure de lui proposer un salaire attrayant (entre 7 et 8 millions par saison selon la Gazzetta). Resterait à savoir comment se passera sa relation avec Radamel Falcao, en pleine possession de ses moyens depuis le début de la saison (déjà cinq buts en Ligue 1 en seulement trois matches joués) et capitaine de cette jeune équipe.

Andrea Belotti - Torino 2017

Andrea Belotti - Torino 2017Getty Images

L’international italien, qui fête ses buts en symbolisant un coq (sur surnom) a affolé les compteurs la saison passée. Derrière Edin Dzeko (29 buts avec la Roma) et Dries Mertens (28 buts avec Naples), il a fini troisième meilleur buteur de Serie A (26 buts) et, ce, avec le Torino qui a fini 9e du championnat. Ses débuts en sélection ont aussi été prometteurs (quatre buts pour neuf matches). Pas forcément le plus technique ni le plus rapide, Belotti fait preuve d’un redoutable instinct de tueur devant le but adverse, peut rapidement se transformer en poison pour les défenses adverses et n’hésite pas à participer aux taches défensives de son équipe. Le genre de joueur qui ne lâche jamais rien. Un profil qui ressemble - au jeu des comparaisons - à celui d’Edinson Cavani.

Etant donné le prix des grands attaquants sur le marché des transferts, Monaco n’entrerait pas dans l’irrationnel s’il fait un gros chèque pour l’acquérir. Surtout avec les sommes que le club a déjà accumulées cet été en attendant la vente de Mbappé (une bonne réserve a déjà été constituée avec Tiémoué Bakayoko, Benjamin Mendy ou encore Bernardo Silva). La Gazzetta évoque aussi la piste Kasper Dolberg (Ajax) pour remplacer le Monégasque mais Belotti reste le choix numéro un des dirigeants. A raison, le Danois n’a que 19 ans alors que l’Italien, à 23 ans, présente plus de garanties tout en ayant encore un potentiel à exprimer. Il a encore l’avenir devant lui. Reste à savoir désormais si, lui, voit cet avenir s’écrire en Principauté.

Andrea Belotti avec le maillot de l'Italie.

Andrea Belotti avec le maillot de l'Italie.Getty Images

0
0