Lens rate le coche

Lens rate le coche
Par Eurosport

Le 04/05/2009 à 19:00Mis à jour

Rejoint dans le temps additionnel par Sedan (2-2), Lens a manqué une énorme occasion de se rapprocher de la montée vers l'élite, en clôture de la 34e journée de Ligue 2. Les Sang et Or gardent tout de même six points d'avance sur son dauphin strasbourgeois mais vont devoir patienter pour la Ligue 1.

SEDAN - LENS : 2-2

Buts : Milovanovic (8e) et Yahia (33e) pour Lens, Lemoigne (29e) et Gueye (90e, s.p.)

Le match avait pourtant bien commencé pour les Lensois. Dès la 8ème minute, Milovanovic ouvre le score sur une belle frappe du droit qui vient tromper Regnault, impuissant sur ce coup-là. Mais les Sedanais ne perdent pas leurs moyens pour autant, et réagissent rapidement en prenant le jeu à leur compte autour de la 20ème minute de jeu. Si leurs premières tentatives offensives ne donnent rien, le match s'est équilibré et l'égalisation intervient à la 29e minute grâce à Lemoigne qui perfore plein axe. Sa frappe atterrit dans le but de Runje, et les Sedanais peuvent encore espérer revenir.

Mais c'est Lens qui reprend vite l'avantage, grâce à un but de Yahia de la tête (33e). Les hommes de Jean-Guy Wallemme rentrent aux vestiaires avec un but d'avance au compteur. Tout semblait bien parti pour les Lensois, à qui il suffisait de gérer le score pour repartir avec les trois points, et réaliser une bonne opération, grâce à cette victoire à l'extérieur.

Sedan à l'arraché

La deuxième mi-temps, bien plus calme, voit la formation sedanaise s'émousser un peu, mais Lens n'en profite pas pour enfoncer le clou. Dindane, qui a réalisé un excellent match, rate le coche, la faute à un grand Regnault (64e), et Lens manque même de se faire rejoindre au score lorsque la tête de Gueye franchit presque la ligne de but, étant sauvé par miracle par le gardien lensois (70ème). La fin de match, beaucoup moins animée, bascule à la toute dernière minute.

Un cafouillage dans la surface lensoise, une main sifflé par l'arbitre, il n'en fallait pas plus pour que Sedan obtienne un penalty. Gueye se charge de le transformer, même si Runje qui avait anticipé du bon côté, passe à deux doigts de priver les Sangliers du match nul. Lens compte désormais six points d'avance sur son dauphin strasbourgeois, et devra donc encore attendre. S'ils l'avaient emporté, les sangs et or auraient pu fêter la remontée dès la 35ème journée, en cas de victoire sur Reims.

0
0