AFP

Affaire Benzema : Hollande a demandé à ses ministres "d'arrêter leurs conneries"

Hollande a demandé à ses ministres "d'arrêter leurs conneries" sur l'affaire Benzema

Mis à jourLe 23/03/2016 à 19:34

Publiéle 23/03/2016 à 12:39

Mis à jourLe 23/03/2016 à 19:34

Publiéle 23/03/2016 à 12:39

Article de Glenn Ceillier
Dans cet article

Selon des propos rapportés par le Canard Enchaîné, François Hollande, le président de la République, a demandé à ses ministres "d'arrêter" avec l'affaire Karim Benzema. La semaine passée, le ministre des Sports Patrick Kanner et le Premier ministre Manuel Valls avaient estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour que l'attaquant du Real Madrid revienne chez les Bleus.

François Hollande a sifflé la fin de la partie sur l'affaire Karim Benzema. "Maintenant, vous arrêtez vos conneries", a lancé le président à ses ministres selon des propos rapportés par Le Canard Enchaîné. Le président de la République a mis son holà. A ses yeux, il est temps que ses ministres mettent un terme à leurs sorties sur l'attaquant de l'équipe de France, qui est actuellement mis en examen pour complicité dans l'affaire de chantage à la sex-tape à l'encontre de son coéquipier en Bleu Mathieu Valbuena.

La semaine dernière, le ministre des Sports Patrick Kanner et le Premier ministre Manuel Valls ont tenu à donner leur avis sur cette affaire. Et pour eux, les conditions n'étaient pas réunies pour que l'attaquant du Real Madrid revienne chez les Bleus. " Il est toujours mis en examen. Par rapport à la jeunesse, un grand sportif se doit d'être exemplaire", avait affirmé la semaine dernière le Premier ministre sur RMC.

Pour François Hollande, il est temps pour ses ministres de passer à autre chose. Cela tombe bien : Noël Le Graët, président de la FFF, a annoncé mardi qu'une décision sera prise d'ici le 15 avril par la Fédération française pour établir si Benzema redevient sélectionnable ou pas.

01:02
Koscielny : "Se passer de Karim, c'est se passer d'un très grand joueur" - Eurosport
0 commentaire
Vous lisez :