AFP

La jeune garde s’est régalée et les Bleus ont fini l’année en beauté contre l’Angleterre (3-2)

La jeune garde s’est régalée et les Bleus ont fini l’année en beauté

Le 13/06/2017 à 23:00Mis à jour Le 13/06/2017 à 23:24

MATCH AMICAL - Même réduite à dix pendant une mi-temps après l'expulsion de Raphaël Varane, l'équipe de France est parvenue à s'imposer contre l'Angleterre (3-2), mardi soir au Stade de France, pour sa dernière sortie de la saison. Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Thomas Lemar et N'Golo Kanté, tous titulaires, se sont particulièrement illustrés lors de cette rencontre amicale.

Les Bleus ont bien mérité un peu de repos. Et ils peuvent remercier leurs jeunes talents car ils partiront en vacances avec le sourire et le sentiment du travail bien fait. Dans un match ouvert et plein de rebondissements, l’équipe de France a réussi à s’imposer face à l’Angleterre mardi soir au Stade de France (3-2) en ayant joué une mi-temps à dix contre onze. A défaut d’une partie complètement maîtrisée, les Tricolores ont connu certains moments de grâce à l’image du but vainqueur, marqué par Ousmane Dembélé, après un mouvement Lemar-Pogba-Mbappé. C’est perfectible certes mais que c’est prometteur.

La vidéo a failli gâcher le spectacle

Après une première alerte signée Dembélé (15e), c’est finalement un défenseur qui a permis aux Bleus de recoller logiquement au score. Pour son premier but en Bleu, Samuel Umtiti, titulaire, n’a eu qu’à pousser le ballon au fond après un coup de tête de Giroud repoussé par Heaton (1-1, 22e). Et, malgré deux grosses alertes sur le but de Lloris (32e, 34e), c’est bien les hommes de DD qui ont regagné les vestiaires avec l'avantage au score. Le tout grâce à un Ousmane Dembélé globalement inégal mais décisif sur le deuxième but des Bleus de Sidibé (2-1, 42e), après avoir mystifié le pauvre John Stones.

Le début du show bleu ? Pas du tout. Car, dès le retour des vestiaires, les Three Lions ont bénéficié d’un fait de jeu curieux. Après un contact litigieux entre Raphaël Varane et Raheem Sterling dans la surface, Davide Massa a accordé un penalty aux Anglais. Puis il a demandé l'assistance de l'arbitrage vidéo pour finalement expulser le Français. Contestable. Sauf pour Harry Kane qui ne s’est pas fait prier pour prendre Lloris à contre-pied et s’offrir un doublé (2-2, 46e). On pensait le match faussé et les Bleus condamnés à subir lors du second acte ? Ce fut tout l’inverse.

Mbappé, Dembélé, Lemar : vent de fraîcheur chez les Bleus

Car cette bande tricolore a prouvé que le talent n’a pas d’âge. Emmenés par un Thomas Lemar à la baguette et un Kylian Mbappé remuant, les Bleus ont poussé. Butland, qui a pris la place de Heaton dans les buts anglais à la pause, a d’abord retardé l’échéance face au prodige monégasque (65e) avant que la barre ne prive à son tour le jeune attaquant de son premier but en Bleu, après un dribble magique (71e).

Pour la délivrance, il fallait seulement patienter. Elle est finalement venue d’un mouvement collectif fluide, limpide où Lemar, Pogba et Mbappé ont combiné pour finalement décaler Dembélé à l’entrée de la surface. Le feu follet du Borussia Dortmund, brouillon dans l’ensemble, a parfaitement croisé sa frappe pour délivrer un Stade de France plutôt bruyant ce mardi (3-2, 78e). La suite ? Des dribbles dignes de FIFA Street pour Pogba et Mbappé, un dernier face-à-face manqué pour ce dernier et un coup de sifflet qui met fin à une saison bien remplie pour nos Bleus. Et, honnêtement, on attend déjà la rentrée avec impatience.

La joie d'Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé face à l'Angleterre

La joie d'Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé face à l'AngleterreGetty Images

0
0