Eurosport

La Premier League abandonne son sponsor et dévoile un nouveau logo avec une tête de lion couronné

La Premier League abandonne son sponsor et dévoile un nouveau logo
Par AFP

Le 09/02/2016 à 16:42

PREMIER LEAGUE - La banque Barclays, sponsor titre du championnat anglais depuis 12 ans, va disparaître du nouveau logo de la Premier League à compter de la saison prochaine. Le prochain visuel, qui entrera en vigueur en 2016-2017, montre une tête de lion couronné.

La Premier League utilisera un nouveau logo sans sponsor à partir de la saison 2016-2017, à l'expiration du contrat actuel qui la lie à la banque Barclays depuis 12 ans, a annoncé mardi l'organisateur du championnat anglais. Ce visuel montre une tête de lion couronné regardant vers la droite avec la simple mention "Premier League" ou "PL". Il remplacera l'actuel lion couronné qui pose la patte avant gauche sur un ballon de foot.

"Nous sommes très heureux du résultat: une identité visuelle pertinente, moderne et flexible qui aidera tous ceux qui font la Premier League, se réjouit dans une communiqué le dirigeant Richard Masters. C'est une décision qui nous permet de considérer comment nous voulons nous présenter en tant qu'organisation et compétition".

New Premier League logo.

"Profit League"

De 1993 à 2001, le brasseur canadien Carling a été le premier sponsor de la Premier League. En 2012, lors du renouvellement d'un contrat de trois ans, Barclays avait versé 154,8 millions d'euros à l'organisateur pour accoler son nom au championnat le plus lucratif du football mondial.

A l'instar de la NFL ou de la NBA, la Premier League, dont la vente de ses droits TV domestiques lui rapportera près de 7 milliard d'euros à partir de l'été, entend ainsi s'affirmer comme une marque indépendante.

La twittosphère s'est immédiatement réappropriée le logo pour critiquer cette décision. Un logo alternatif utilise ainsi le même visuel avec la mention "Profit League". Depuis plusieurs mois, de nombreux supporters britanniques critiquent l'avidité des diffuseurs du championnat et reprochent notamment aux clubs de ne pas répercuter les sommes colossales qu'ils reçoivent en réduisant le prix des billets.

0
0