Getty Images

Le mercato anglais fermera désormais ses portes avant le début du championnat

Révolution : le mercato anglais fermera ses portes avant le début du championnat

Le 07/09/2017 à 15:24Mis à jour Le 07/09/2017 à 16:48

MERCATO - La Premier League a décidé de fermer son mercato d'été le jeudi qui précédera la première journée de championnat. Cette nouvelle règle sera mise en place dès la saison prochaine.

Voilà un tremblement de terre dont les répliques pourraient se faire ressentir dans toute l'Europe. Ce jeudi marque assurément un tournant dans l'histoire du marché des transferts. La Premier League, le championnat le plus riche du monde, a décidé de clore désormais son mercato le jeudi précédant la première journée de championnat. Une mesure qui sera appliquée dès la saison prochaine. Les clubs de Premier League ne pourront plus acheter de joueur après 18h le 9 août prochain. Ils pourront en revanche continuer de vendre dans d'autres championnats.

Cette annonce fait l'effet d'une bombe. L'Angleterre, qui a dépensé 1,5 milliard d'euros cet été (un record absolu tous championnats confondus), pourrait donner le la et sa décision faire tâche d'huile. Cet été, ils sont nombreux à avoir regretté que le mercato se poursuive alors que la compétition avait repris ses droits. "Quatre mois de mercato, ce n'est pas bon pour le foot", s'est plaint Jardim cet été. "Le mois de juillet suffit. Le mercato, dans 20% des cas, c'est pour acheter et vendre. Et les 80% restants, c'est pour affaiblir les adversaires et mettre le bordel dans la maison des autres. C'est stratégique."

Mbappé (Monaco) lors du match face à l'OM

Mbappé (Monaco) lors du match face à l'OMGetty Images

Cadre clair et effectifs définitifs

Le coach portugais sait de quoi il parle. Il a dû se passer des services de Kylian Mbappé au mois d'août pour ne pas faire capoter son transfert vers le PSG. Le cas Coutinho a crispé les esprits du côté de Liverpool. Le joueur aurait été déstabilisé par l'intérêt du Barça. Les Reds ne l'ont pas fait jouer depuis le début de saison précisant que le Brésilien était blessé. La Seleçao, elle, l'a aligné lors des éliminatoires à la Coupe du monde 2018.

La Premier League a donc tranché. Pour en finir avec les déstabilisations en tous genres, pour que la compétition reprenne ses droits sans arrière-pensée. "Pour la régularité de la saison c’est mieux, parce qu’actuellement on peut affronter trois fois le même joueur si la fenêtre des transferts n'est pas fermée lorsque vous démarrez la saison", détaillait Arsène Wenger cet été. "Cela ne me semble pas normal. C’est bon aussi pour le confort psychologique et la concentration du manager. Il est difficile de commencer la saison avec une équipe et d'avoir des joueurs qui ne sont pas impliqués à fond."

Une mesure salutaire qui a le mérite de définir un cadre précis et de placer chaque équipe devant un pied d'égalité. "C'est une très bonne décision et j'espère que les autres pays vont suivre", nous a confié Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais. Premier adversaire du PSG cette saison, Amiens a eu la chance d'affronter un PSG sans Neymar ni Mbappé. Ce ne sera plus le cas des adversaires du vice-champion de France désormais. Avec des effectifs définis avant le coup d'envoi de la saison, ce genre de privilège n'existera plus. L'Angleterre donne l'exemple. Espérons que l'Europe la suive.

0
0