Panoramic

Passé tout proche de l'amputation, Santi Cazorla raconte son terrible calvaire

Passé tout proche de l'amputation, Cazorla raconte son terrible calvaire

Le 03/11/2017 à 11:36Mis à jour Le 03/11/2017 à 12:34

PREMIER LEAGUE - Double champion d'Europe avec l'Espagne, Santi Cazorla n'a plus joué avec Arsenal depuis plus d'un an. La faute à une infection au niveau de sa cheville droite qui a failli lui faire perdre son pied. Actuellement en convalescence, le milieu espagnol a raconté son calvaire au quotidien Marca et espère revenir en janvier prochain.

Âmes sensibles s'abstenir. Le quotidien madrilène Marca affiche ce vendredi à sa Une cette terrible photo de la cheville droite de Santi Cazorla, le milieu de terrain espagnol d'Arsenal. Une photo où l'on peut voir son tendon d'Achille recousu avec une partie de son avant-bras gauche sur lequel était tatoué le prénom de sa fille.

Eloigné des terrains depuis octobre 2016 et une victoire des Gunners face à Ludogorets en Ligue des champions, Santi Cazorla commence à apercevoir enfin le bout du tunnel après plusieurs années de galère.

Huit fois opéré de la cheville droite

Tout est parti en fait d'une blessure anodine à la cheville lors d'un match de la sélection espagnole face au Chili en septembre 2013. Une blessure mal soignée qui l'obligera à jouer plusieurs mois sous infiltration. En novembre 2015, il se blesse au genou gauche face à Norwich et se fait cette fois opérer : cinq mois d'absence. Mais à son retour, il souffre toujours de sa fameuse cheville droite : "Quand j'étais chaud, ça allait. Mais après les mi-temps, dès que je m'étais refroidi, j'en avais les larmes aux yeux", raconte-t-il au quotidien espagnol.

Il se fera finalement opérer en décembre 2016 du tendon plantaire de la cheville droite après avoir rechuté deux mois plus tôt face à Ludogorets. Arsenal communique alors sur trois mois d'absence. Mais sa blessure cicatrise mal et s'infecte, l'obligeant à se faire opérer huit fois au total. Les médecins anglais le croient alors perdu pour le foot : "Ils m'ont dit que si j'arrivais à remarcher un jour avec mon fils dans le jardin, je devais déjà m'estimer heureux".

De retour en janvier 2018 ?

Mais Cazorla ne l'entend pas de cette oreille et décide alors en mai dernier de consulter en Espagne le docteur Mikel Sánchez. "Il a vu que j'avais une énorme infection, qui m'avait endommagé un os du talon et mangé le tendon d'Achille. Il me manquait huit centimètres de tissu !". Heureusement pour lui, cette infection a été détectée à temps, lui évitant de l'aveu du médecin espagnol une amputation de son pied droit...

Désormais en convalescence du côté de Salamanque en Espagne, le milieu de terrain de 32 ans a recouru pour la première fois en septembre dernier et travaille dur pour revenir à la compétition avec Arsenal, où il est sous contrat jusqu'en 2018. "Je ne suis pas inscrit pour la première partie de saison, mais je compte bien revenir en janvier et rejouer", a-t-il lancé, optimiste, au quotidien Marca. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

0
0