AFP

Equipe de France - Griezmann, Mbappé, Dembélé, Payet : L'attaque des Bleus, ce champ de mines

Griezmann, Mbappé, Dembélé, Payet : L'attaque des Bleus, ce champ de mines

Le 23/08/2017 à 20:26

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 – A dix jours de la rencontre cruciale face aux Pays-Bas, Didier Deschamps peut se faire quelques cheveux blancs. Ses attaquants sont dans des formes au mieux incertaines et, au pire, complètement à l'arrêt. De quoi nourrir quelques sueurs froides.

Comme un cheveu sur la soupe. Perdu au beau milieu de la reprise des championnats européens, placé le dernier jour du mercato, ce France – Pays-Bas du 31 août n'arrive pas au meilleur moment. Si la séquence internationale débarque un peu entre la poire et le fromage, il ne faut pas s'y tromper : il s'agit là de l'un des rendez-vous les plus importants des Bleus depuis la finale de l'Euro. La France, deuxième de son groupe de qualification derrière la Suède, y joue en grande partie sa place à la Coupe du monde en Russie. Sûr que Didier Deschamps aurait espéré s'y avancer avec un peu plus de certitudes. Depuis le dernier rassemblement en juin, le point fort de son groupe, à savoir la prolifération des talents offensifs, est devenu son plus gros point d'interrogation.

Il nous faut l'avouer sans peine : on ne l'avait pas vu venir. Mais entre les valeurs sûres qui se cherchent et les nouveaux héros à l'arrêt, l'attaque des Bleus ressemblent à un immense chantier. Ce n'est sans doute que passager mais voilà qui tombe au plus mauvais moment de ces éliminatoires. Revue d'effectif qui fait froid dans le dos :

Dembélé-Mbappé : le poison mercato

Didier Deschamps le répète chaque été : le mercato ne facilite jamais ses affaires. Un constat qui ne sera jamais aussi vrai que lors du prochain rassemblement. Lui qui pensait construire sur du long terme son attaque autour de Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé va sans doute devoir faire autrement puisque le premier, déterminé à rejoindre le PSG, n'a plus joué depuis le 4 août et ses performances en dents de scie lors de la préparation n'incitent pas à l'optimisme.

Le second, prêt à tout pour rejoindre le Barça, a été mis à pied par Dortmund et s'entraîne à l'écart du groupe. Les deux hommes ont l'esprit embué par le mercato. Si leur avenir sera sans doute réglé le 31 août (quoique…), difficile d'imaginer que les deux hommes seront au meilleur de leur forme. Il n'est même pas certain que Deschamps prenne le risque de les sélectionner.

Dembélé et Mbappé en équipe de France

Dembélé et Mbappé en équipe de FranceGetty Images

Payet et Griezmann à court de compétition

Dimitri Payet n'a joué que 45 minutes en L1. La faute à une blessure à la cuisse contractée face à Dijon qui rend sa sélection pour l'équipe de France incertaine. Le Marseillais court après sa meilleure forme depuis plusieurs mois et Thomas Lemar devrait logiquement occuper le couloir gauche des Bleus face aux Bataves. Antoine Griezmann n'est pas beaucoup mieux loti. Il ne devrait plus refouler les pelouses avant la trêve internationale et n'aura que 66 minutes dans les jambes. La faute à son expulsion à Gérone (2-2), samedi soir. Ce sont donc deux incontournables de l'effectif qui sont à court de compétition. Pas de quoi arranger les affaires des Bleus.

Antoine Griezmann of Atletico Madrid

Antoine Griezmann of Atletico MadridGetty Images

Giroud cloué sur le banc

Lui, au moins, est dans la constance. Olivier Giroud devait profiter du mercato pour trouver du temps de jeu. Il reste le remplaçant de luxe à Arsenal et se contente d'une grosse vingtaine de minutes par match. Sa situation n'a pas bougé d'un pouce. Mais le titulaire en pointe des Bleus a démontré que, malgré son temps de jeu réduit en Premier League, il restait un buteur efficace en équipe de France.

Les solutions Fekir et Martial ?

Dans cette accumulation de contretemps, Didier Deschamps peut se raccrocher à deux éclaircies. D'abord, Nabil Fekir. L'attaquant de l'OL a retrouvé ses jambes, ses crochets, ses inspirations. Il est redevenu celui qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être s'il ne s'était pas rompu les ligaments du genou en septembre 2015, lors d’un match amical avec les Bleus, au Portugal. Il plane sur la L1 en ce mois d'août et Deschamps, qui l'a toujours porté en haute estime, devrait logiquement s'appuyer sur sa forme étincelante.

Anthony Martial, lui aussi, revient fort. En forme lors de la préparation, il a déjà inscrit deux buts et délivré une passe décisive malgré son maigre temps de jeu (30 minutes) en Premier League avec Manchester United. L'ancien Monégasque a des jambes de feu et pourrait lui aussi profiter des déboires de Mbappé et Dembélé pour s'inviter pour la première fois depuis un an dans la liste des 23. Alexandre Lacazette, Thomas Lemar et Florian Thauvin devraient eux aussi être de la partie. Deschamps espérait sans doute un retour aux affaires plus serein. Mais les qualifications à la Coupe du monde ne sont jamais un long fleuve tranquille pour l'équipe de France.

Vidéo - Genesio bluffé par le but de Fekir : "Un geste exceptionnel"

00:24
0
0