McLaren

Qualification Abou Dabi : Lewis Hamilton (McLaren) survole les débats

Hamilton survole les débats
Par Eurosport

Le 03/11/2012 à 15:03Mis à jour Le 03/11/2012 à 16:17

Grand favori de la qualification, Lewis Hamilton (McLaren) n'a pas tremblé pour décrocher la 25e pole de sa carrière, samedi, sur le circuit de Yas Marina. Le Britannique n'a eu besoin que d'un tour pour reléguer Mark Webber (Red Bull) à 0"348. Sebastian Vettel (Red Bull) partira en 3e position, Fernando Alonso (Ferrari) de la 7e place.

CIRCUIT, CONDITIONS

Yas Marina Circuit

Soleil - Air à 29°C, piste à 29°

LE POLEMAN

Lewis Hamilton est au dessus du lot ce week-end. Dominateur dès vendredi matin en essais libres 1, l'Anglais n'a pas tremblé samedi après-midi pour décrocher la pole position. Il a littéralement atomisé la concurrence. Mark Webber (Red Bull) est deuxième à 0"348. Sebastian Vettel (Red Bull) est troisième à 0"443. Le pilote allemand paye son manque de roulage le samedi matin. Il réalise cependant la très bonne opération du jour, puisque son rival pour le titre, Fernando Alonso (Ferrari), s'élancera seulement de la 7e position.

En Q3, Hamilton n'a pas eu à forcer son talent. Dès son premier tour, il s'est facilement emparé du meilleur temps, loin devant tout le monde. Dans une deuxième tentative, personne n'a réussi à le titiller. Encore dans un tour rapide, le pilote McLaren s'est même permis le luxe de couper son effort et de rentrer aux stands. En réalisant la pole position, Lewis Hamilton fait taire les mauvaises langues qui affirmaient qu'il était démotivé en cette fin de saison, suite à son transfert vers Mercedes. Comme il aime le rappeler, il tient à finir sur une bonne note et veut s'amuser pour ses dernières courses au volant d'une McLaren. Sa monoplace est incontestablement la plus rapide en performance pure depuis le début du week-end. Elle se comporte également très bien sur les longs relais : "Je suis confiant. Nous avons vu avec le travail de Jenson hier (vendredi), que nous étions très rapides avec le plein", a t-il confié en conférence de presse. Hamilton n'étant plus dans la course pour le titre, il n'aura rien à perdre demain et sera difficile à déloger.

TOP 3 : DECLARATIONS

Lewis Hamilton (McLaren) : "Je suis très excité. Ça fait longtemps que je n'avais pas été devant. Ça va être dur demain mais j'espère qu'on sera rapide. L'équipe a fait un bon travail, la voiture fonctionne très bien. Je ne sais pas pourquoi on est si rapide ici parce que nous n'avons pas apporté de modifications majeures depuis les courses précédentes. J'imagine que le circuit nous convient bien. Sur les longs relais, la voiture a l'air de bien se comporter, je pense que nous serons compétitifs. De mon côté, je dois me concentrer sur les départs."

Mark Webber (Red Bull) : "Bravo Lewis et McLaren. Ils possèdent la meilleure voiture ce week-end. De mon côté, ça s'est bien passé. Nous avons fait de notre mieux. Nous devons nous améliorer pour remporter les deux titres pilotes et constructeurs. Le championnat est encore long... On va se concentrer sur la course à présent. De manière générale, la voiture marche bien en course. On est positif pour la suite du week-end."

Sebastian Vettel (Red Bull) : "On m'a demandé de m'arrêter à l'arrivée de la séance de qualification. Je ne sais pas pourquoi, il doit y avoir des problèmes. Le rythme était là cet après-midi même si Lewis était hors de portée. Je ne suis pas complètement satisfait de ma qualification; c'était piégeux. J'étais assez rapide et je pensais que ça allait suffire pour battre Mark mais ça ne l'a pas été. Globalement nous pouvons tout de même être satisfaits. Je pense que le rythme sera bon demain, la course sera longue et beaucoup de choses peuvent se passer. J'ai hâte d'y être. On a vu beaucoup de hauts et de bas cette saison en course. C'est bien de commencer devant mais la course sera longue. On doit se concentrer sur nous-mêmes, se battre avec ce gars (il montre Lewis, ndlr) et essayer de finir à une bonne place. "

LA PERF

La performance du jour est à mettre au crédit de Pastor Maldonado (Williams). Le Vénézuélien réalise un surprenant quatrième chrono. Pourtant, jusqu'à la Q3, sa Williams était assez discrète. Preuve de sa belle prestation, à voiture égale, son équiper Bruno Senna, n'a réalisé que le 15e temps. Maldonado peut même regretter une petite erreur dans son troisième partiel : la deuxième place était à sa portée. Agressif au possible en course et n'ayant rien à perdre, le pilote Williams sera un arbitre intéressant dans la lutte pour le titre, entre Sebastian Vettel et Fernando Alonso. Il pourra également compter sur une grosse Vmax pour aller embêter les Red Bull.

LES DECEPTIONS

Ferrari. Malgré pléthore d'améliorations sur la voiture et le viol du couvre-feu imposé par la FIA (à deux reprises), les pilotes de la Scuderia partiront très loin sur la grille (7e et 9e). La tâche d'Alonso s'annonce délicate. Pour se consoler, l'Espagnol pourra compter sur une grosse Vmax et un meilleur rythme en course.

Jenson Button (McLaren). Qualifié seulement sixième sur la grille, à plus d'une demi-seconde de son équipier. L'Anglais avait du mal à expliquer sa performance : "Ce n’est pas un très bon résultat.Tout le week-end, la voiture s’est bien comportée. Le rythme était là mais pas en qualifications. Il est évident que la voiture est rapide, Lewis a signé la pole position, et de loin ! Je ne sais pas ce qui n’a pas été cet après-midi". a t-il confié dans le paddock.

LES FRANÇAIS

Journée moyenne dans l'ensemble pour les pilotes français. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) a été éliminé dès la Q1. Il a fait un tête à queue et doit se contenter de la 18e place. Surtout, il concède 0"8 à son équiper Daniel Ricciardo. C'est beaucoup. C'est d'autant plus dommageable que Vergne est souvent très rapide en course. Chez Lotus, Romain Grosjean a également subi la loi de son équipier. Il concède 0"5 à Räikkönen et s'élancera seulement de la 10e place. Rageant lorsque l'on sait que les monoplaces d'Enstone se sont montrées très rapides avec le plein d'essence. Le Finlandais qui a réalisé un beau cinquième temps aura une carte à jouer pour le podium. Le rayon de soleil de la journée se trouve du côté de chez Marussia. Charles Pic a très facilement battu son expérimenté équipier Timo Glock. Le poulain d'Olivier Panis continue de marquer des points dans l'optique d'un départ vers Caterham.

0
0