2013 GP de Chine Ferrari Alonso - DPPI
 
Article
commentaires
Formule 1 > Grand Prix de Chine

Grand Prix de Chine 2013 : Fernando Alonso rejoint Nigel Mansell

Alonso aux côtés de Mansell

Par F1i
Dernière mise à jour Le 16/04/2013 à 12:05 -
Par F1i - Le 16/04/2013 à 12:05
Retour sur les chiffres marquants du dernier Grand Prix de Chine, où Fernando Alonso, grâce à sa 31e victoire, est revenu à hauteur de Nigel Mansell.

Fernando Alonso est rentré un peu plus dans l'histoire. En remportant le Grand Prix de Chine, l'Espagnol a coiffé le 31e laurier de sa carrière, soit autant que Nigel Mansell. Mais le moustachu britannique a remporté ses 31 succès en 187 départs, alors que l’Espagnol les a glanés en 199 Grands Prix : son pourcentage de réussite est donc très légèrement inférieur (1 %), sans que cela soit vraiment significatif. Si l’on confronte de ce point de vue les pilotes ayant gagné au moins 31 Grands Prix (en y ajoutant Vettel – 27 victoires – pour comparaison), on obtient les résultats présentés ci-dessous.

Avec 91 succès en 306 départs (soit 29,74 %), Michael Schumacher est loin devant, alors qu’Alonso paie, logiquement, le prix de ses saisons au volant de machines peu compétitives (chez Minardi en 2001 [0 victoire], chez Renault en 2004 [0] et 2009 [0] et même chez Ferrari en 2011 [1]). Vettel possède un meilleur ratio, grâce à son talent bien entendu mais sans doute en partie aussi parce qu’il a plus souvent piloté des machines compétitives, toutes dessinées par Adrian Newey (depuis qu’il court en F1, l’Allemand a au moins remporté un Grand Prix par saison ­– si l’on excepte 2007, où il n’a disputé qu’une seule course). Pour rappel, Juan Manuel Fangio possède un ratio de 47 % (24 victoires en 51 Grands Prix)...

Première victoire pour Ferrari depuis 2010

Pour la Scuderia, ce succès chinois est la première victoire depuis le Grand Prix d’Italie 2010 qui n’implique pas de pluie (en essais ou en course) ni l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Shanghai est aussi la 58e course d’Alonso sans problème technique, une période de fiabilité aussi longue pour Maranello qu’à l’époque de Michael Schumacher entre la Hongrie 2001 et la Malaisie 2005. Si Fernando n’abandonne pas pour des raisons mécanique à Bahreïn, il égalera le record de Mark Webber (Japon 2009 – Abou Dhabi 2012).

Si les pneus tendres ont été critiqués pour leur usure particulièrement rapide, ils sont en tout cas sensiblement plus rapides que ceux de l’an passé : la pole de Lewis Hamilton en  1’34”484 a été plus rapide de six dixièmes que celle de Nico Rosberg l’an passé (1’35”121). C’est la première fois que Kimi Räikkönen occupe la première ligne de grille depuis son retour à la compétition. La dernière fois, c’était au Grand Prix de Monaco 2009, soit une attente de 33 Grands Prix. On a assisté à 77 dépassements en Chine, un nombre élevé qui s’explique par la dégradation rapide des gommes tendres et les stratégies différenciées. Hamilton est celui qui a le plus doublé (10 manœuvres), suivi par Alonso (9) et Vettel (9).

Retrouvez plus d’articles sur F1i

 
 

commentaires


  • Valentin Thomas18/04/2013 20:49

    Un grand fan d'Alonso depuis les débuts et la, maintenant, c'est un CHAMPION bravo a toi fernando ! et viva la scuderia ferrari !

  • mike@MC18/04/2013 12:45

    Quelle mauvaise foi... :/

  • MeganeRSgordini17/04/2013 15:45

    @MEGANESGORDlNl tu es un ringa----!!!