Imago

Le Pennec raccroche

Le Pennec raccroche
Par Eurosport

Le 27/09/2007 à 09:30Mis à jour

Emilie Le Pennec, championne olympique 2004 des barres asymétriques, a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. Victime de blessures à répétition, elle avait dû déclarer forfait pour les derniers Mondiaux, début septembre.

La championne olympique française de gymnastique artistique Emilie Le Pennec, 19 ans, a annoncé jeudi dans un communiqué qu'elle mettait un terme à sa carrière sportive internationale. Victime de blessures à répétition, la championne olympique en 2004 à Athènes et championne d'Europe en 2005 des barres asymétriques avait dû déclarer forfait pour les Mondiaux à Stuttgart, début septembre. La jeune championne, qui suit des études de kinésithérapie, a précisé qu'elle continuera néanmoins de s'entraîner avec son club de l'US Créteil et effectuera quelques démonstrations.

Interrogée sur le fait de ne pas défendre son titre aux Jeux de Pékin, Le Pennec a souligné que l'équipe de France s'était qualifiée "sans elle" aux Mondiaux de Stuttgart. "Je crois que ça aurait été difficile de rentrer dans l'équipe pour Pékin ", a-t-elle estimé. "Lundi j'ai vu une première fois l'encadrement de l'équipe de France. Ce matin encore nous avons échangé. Yves Kieffer (entraîneur national de l'équipe de France de gymnastique artistique féminine) comprend ma décision mais aurait souhaité que je poursuive car il y avait les Jeux au bout. Après tant d'efforts pour revenir, il m'a rappelé que seulement 10 mois nous séparaient de Pékin", a ajouté la jeune femme.

"Championne olympique à vie"

La Fédération française de gymnastique (FFG), "en respectant la libre décision d'une grande championne, demeure triste et poursuit l'accompagnement d'Emilie dans ses études de kinésithérapeute", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Aujourd'hui âgée de 19 ans, Le Pennec se souvient des jeux d'Athènes: "Pendant 18 mois, j'ai dompté les barres asymétriques, un agrès très difficile. J'ai obtenu des victoires en Coupe du Monde, le titre olympique puis la consécration européenne. Je suis championne olympique pour la vie". Sa décision d'arrêter le haut niveau est liée à des problèmes physiques à répétition.

"La nouvelle blessure contractée lors du match international de Vittel - une talonnade - qui m'a privée des Championnats du Monde, après une saison très difficile, m'a fait beaucoup réfléchir. La pratique de la gym représente beaucoup d'efforts, manquer le rendez-vous de Stuttgart a constitué un gros coup d'arrêt ", a-t-elle rappelé. "Je suis partie en vacances après le stage de Vittel. J'ai pris le temps de la réflexion car c'est un tournant important. L'idée a fait son chemin et c'est aujourd'hui que j'ai décidé de l'annoncer après un dernier échange avec l'encadrement ", a encore ajouté Emilie Le Pennec. "Le changement de morphologie ne m'a pas simplifié la vie", a précisé la gymnaste, qui mesurait 1,51 m pour 37 kilos aux JO-2004, pour 1,60 m et 48 kg aujourd'hui.

"De plus, je n'ai jamais totalement récupéré de ma blessure à la clavicule. Avec les autres blessures accumulées cette saison, j'ai mesuré la difficulté à être compétitive au plus haut niveau ", s'est-elle désolée. "Je n'ai pas de regrets. C'est plutôt le sentiment d'une nouvelle vie qui prédomine", a conclu Le Pennec. "J'ai effectué mon entrée en école de kiné. L'apprentissage de ce métier me plaît beaucoup. Cette nouvelle vie a déjà débuté mais je ne veux pas couper avec le milieu de la gym. J'y ai mes amis et surtout j'adore ce sport, couper complètement me serait insupportable. Je vais donc continuer à m'entraîner pour défendre les couleurs de l'US Créteil et effectuer quelques démonstrations".

0
0