Panoramic

Nantes - PSG, le combat des chefs

Nantes - PSG, le combat des chefs
Par AFP

Le 24/03/2017 à 14:30Mis à jour Le 25/03/2017 à 00:47

LIGUE DES CHAMPIONS - Duel 100% français en huitièmes de finale : Nantes défie le Paris Saint-Germain, candidat déclaré au titre suprême. Mais le "H" se verrait bien déboulonner le club de la capitale.

Un sommet du Championnat de France? Non, c'est bien en Ligue des champions que le Paris SG et Nantes ferrailleront samedi (20h45) en Loire-Atlantique, lors d'un choc aux allures de tournant de la saison. La salle de la Trocardière, à Rezé, affiche complet avec plus de 4 000 spectateurs attendus pour cette première manche des huitièmes de finale. Le "H", club qui monte en France, espère y surprendre encore l'armada parisienne.

En décembre, Nikola Karabatic et ses partenaires avaient passé un mauvais moment au Hall XXL de la Beaujoire, concédant leur unique défaite cette saison en D1 (31-37) devant quelque 11.000 personnes, record d'affluence à la clé pour le Championnat. C'est connu : le club de Nantes sait recevoir, comme il l'avait encore démontré en recevant l'équipe de France en janvier lors du premier tour du Mondial.

Cette fois-ci, le "H" ne réservera pas un accueil "XXL" aux Parisiens mais les attendra dans une salle plus petite, qui reste toutefois l'une des plus bouillonnantes de l'Hexagone. En pleine confiance, les hommes de Thierry Anti ont signé mercredi une vingtième victoire d'affilée toutes compétitions confondues au dépens de Sélestat (40-29), lanterne rouge de D1, pendant que le PSG s'est défait sans trop forcer d'Ivry en banlieue parisienne (31-21).

Pour Paris, ça ferait désordre...

Au sommet du Championnat, le club de la capitale devance d'une seule longueur Nantes, en passe de réaliser sa meilleure saison. Les "Violets" sont encore en lice en Coupe de la Ligue (Final Four) et en Coupe de France (demi-finale), alors que le PSG a été éjecté de cette dernière compétition par Montpellier, dès les huitièmes. Les doubles champions de France en titre jouent très gros, eux qui ambitionnent de revivre le Final Four de la C1 à Cologne (3-4 juin). "C'est une bonne chose pour nous de croiser Nantes. On sait qu'ils sont capables de nous battre. Cela va nous obliger à être concentrés à 100%", souligne Luc Abalo.

Une élimination de Paris, malgré le niveau affiché par Nantes, ferait désordre au regard de la différence de moyens. Le PSG détient le budget le plus élevé d'Europe (17,4 millions d'euros), plus de trois supérieur à celui du "H" (4,9 M EUR), troisième dans la hiérarchie hexagonale derrière Montpellier (7,2 M EUR). Mais Nantes ne cesse de se développer et accueillera l'une des stars du hand européen la saison prochaine, l'arrière droit macédonien de Barcelone Kiril Lazarov, après avoir réussi un joli recrutement cette saison.

Outre les internationaux français Cyril Dumoulin et Olivier Nyokas et l'Espagnol Eduardo Gurbindo, Anti a attiré l'ailier gauche allemand Dominik Klein, qui retrouvera samedi ses ex-partenaires de Kiel: Karabatic, Thierry Omeyer, Daniel Narcisse et son ancien entraîneur Zvonimir Serdarusic. Uwe Gensheimer, celui qui lui a chipé sa place en "Nationalmannschaft", lui fera aussi face. Un intéressant "match dans le match" en perspective.

0
0