A en devenir Barjot !

A en devenir Barjot !
Par AFP

Le 07/02/2005 à 07:45Mis à jour

C'est dans une ambiance survoltée que la France a remporté la médaille de bronze du Mondial face aux hôtes tunisiens 26-25, dimanche. Après celles obtenues en 1997 et 2003, les Bleus repartent avec leur 3e médaille de bronze et saluent la retraite bien mé

MONDIAL-2005, Match de la 3e place

TUNISIE - FRANCE : 25-26 (Mi-temps : 14-10)

Les Français ont mis une mi-temps entière avant d'emballer leur cadeau d'anniversaire, la faute à une équipe tunisienne très tenace qui comme à son habitude enflammait immédiatement la partie. La détermination tunisienne payait vite, d'autant que les Bleus butaient sur le gardien de but Zaheni. Omeyer, dans les cages françaises, n'avait pas grand chose à lui envier mais il ne pouvait rien faire face aux contre-attaquants tunisiens qui se présentaient seuls à six mètres (3-5).

Une première période en dents de scie

Le banc français avait beau tourner, chacun montrait tour à tour des signes de fébrilité, dans une ambiance de plus en plus belliqueuse à mesure que la mi-temps approchait (10-14). Sans faire preuve de brio, les Français s'accrochaient à la reprise dans le sillage de Guigou et toujours d'Omeyer. Ils serraient leur défense, se montraient plus entreprenants en attaque, revenaient à deux buts mais ne trouvaient toujours pas la solution pour stopper Hmam (15-17, 39e puis 19-20, 45e).

La révolte des arrières

Plus que trente secondes de jeu au cours desquelles le gardien tunisien Maggaiz, rentré sur le champ, perdait le ballon qui aurait pu permettre aux siens d'égaliser. Un dernier carton rouge pour Hmam à cinq secondes du terme et l'équipe de France pouvait saluer dignement le départ de ses glorieux anciens tout en souhaitant un joyeux anniversaire à son sélectionneur.

DECLARATIONS

Thierry Omeyer (gardien de but de l'équipe de France): "Ce Mondial était mal parti et aujourd'hui on s'arrache pour ramener cette médaille. On était à moins sept mais il restait du temps, il ne fallait surtout pas s'affoler, on se doutait qu'ils (les Tunisiens) n'allaient pas pouvoir tenir tout le match. On s'est calmé, on est revenu petit à petit. En début de deuxième mi-temps on met du temps à revenir mais on y croit toujours".

Guéric Kervadec (pivot de l'équipe de France): "L'équipe a vraiment joué avec le coeur, avec l'envie, avec sa tête, c'est extraordinaire. Jusqu'à la fin on n'a pas lâché, c'est très fort. On a tiré notre révérence ce soir avec Jackson et Grégory Anquetil, ça nous fait encore plus chaud au coeur de pouvoir ramener une médaille. On n'a pas bien débuté mais on a su renverser la vapeur. Là les Tunisiens ont pris un coup derrière la tête et on a su rester lucide".

FICHE TECHNIQUE

France

Gardiens de but: Omeyer, Karaboué
Marqueurs: Fernandez (1), Burdet (4 dont 1 pen.), G. Gille (3), Narcisse (1), Anquetil (1), Girault (2 dont 1 pen.), Karabatic (4), Kempe (1), Abati (3 dont 2 pen.), Guigou (6 dont 1 pen.)

Tunisie

Gardiens de but: Missaoui, Zaheni
Marqueurs: Tej (3), Hmam (11 dont 2 pen.), Haj Ahmed (1), Seboui (4), Bousnina (2), Ben Aziza (1 pen.), Megannem (3)

0
0