Eurosport
 Liège-Bastogne-LiègeRegarder 
 
 
Hockey sur glace

Le Canada comme dans un rêve

Complètement déchainés à l'image de leur public, les Canadiens ont pulvérisé la Russie (7-3) cette nuit en quarts de finale du tournoi olympique. Mise sous pression par sa défaite face aux Etats-Unis, la bande à Sidney Crosby a sorti le grand jeu et le choc annoncé a tourné à la simple formalité…

 
Le Canada en plein rêve - Hockey sur glaceReuters
 

CANADA – RUSSIE: 7-3 (4-1, 3-2, 0-0)
Buts: Getzlaf (3e), Boyle (13e), Nash (13e), Morrow (19e), Perry (24e, 30e), Weber (25e) pour le Canada – Kalinin (15e), Afinogenov (25e), Gonchar (32e) pour la Russie

Le rêve canadien est plus vivant que jamais. La défaite face au voisin américain lors du premier tour a contraint les hommes de Mike Babcock à prendre les chemins de traverse pour rallier la finale, mais c'est peut-être exactement ce dont cette équipe avait besoin. Après quatre premiers matches parfois encourageants, parfois décevants mais toujours frustrants, le Team Canada a enfin laissé éclater au grand jour son immense potentiel. Ce quart de finale de rêve, que tout le pays redoutait, a tourné à la simple formalité. Les Canadiens ont mis en pièces la Russie d'Ovechkin (par ailleurs fantomatique) et font désormais office de grands favoris après cette effarante démonstration.

Le Canada en plein rêve - Hockey sur glace Les spectateurs du Canada Hockey Place qui ont eu la chance d'assister à cette rencontre ne sont pas prêts de l'oublier. L'entame de match des Canadiens restera notamment dans les annales. Déchainés, morts de faim, ils ont littéralement agressé leur adversaire dès les premiers instants, ne le laissant pas respirer un quart de seconde. Les Russes ont énormément de talent. Peut-être plus que n'importe quel autre effectif dans ce tournoi olympique même, avec Ovechkin, Malkin, Datsyuk ou Kovalchuk, pour ne citer qu'eux. Mais il y a une chose qu'ils détestent, c'est se faire marcher dessus. Quand on les étouffe, ils peuvent perdre pied. C'est ce qui leur est arrivé mercredi soir. Ils n'ont pas pu, pas su répondre à l'intensité proposée par leur hôte.

6 buts en 24 minutes…

Après moins de trois minutes, Ryan Getzlaf, magnifiquement servi par une passe du revers de Dan Boyle, avait déjà ouvert le score. Le début d'un chemin de croix pour le pauvre Evgueny Nabokov et pour toute son équipe. Au cours de cette folle première période, les Canadiens ont tiré 21 fois au but. Un chiffre impressionnant. Totalement dépassée, la Russie s'est ainsi retrouvée menée 4-1 après 20 minutes, dans une ambiance difficile à décrire. La bande à Ovechkin s'attendait à une réception musclée, mais elle n'était manifestement pas prête à répondre à un tel ouragan. Et l'affaire n'allait pas s'arranger en début de deuxième tiers, avec deux buts en moins d'une minute de Perry et Weber. A 6-1 au bout de 24 minutes, Nabokov allait s'asseoir sur le banc et on commençait franchement à se demander jusqu'à quel point les Russes allaient boire la tasse.

Heureusement pour eux, le Canada ne pouvait tenir ce rythme hallucinant pendant 60 minutes. Un peu plus équilibré (9-8 aux tirs en faveur des Russes), le deuxième acte allait permettre aux joueurs de Vyacheslav Bykov d'atténuer légèrement la note, en "revenant" à 7-3. 10 buts au bout de deux périodes, dont 70% pour son équipe, le bon peuple canadien n'en demandait pas tant. La troisième période, beaucoup plus calme, ne servit qu'à expédier les affaires courantes et à permettre à Roberto Luongo, solide devant son filet, de justifier la confiance de Babcock. Les Russes, eux, n'en pouvaient plus. Ils ont agité le mouchoir blanc et les Canadiens ont eu le bon goût de ne pas en rajouter. Il est vrai qu'il reste encore deux matches pour conquérir la médaille d'or, seul résultat qui sera toléré par la foule, dont l'exigence est à la hauteur de l'enthousiasme. C'est dire. Mais à chaque jour suffit sa peine. Pour l'instant, le rêve continue. Et après un tel match, les Canadiens auraient tort de ne pas y croire...

 

 - Eurosport
 
#160;
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus