2010 JO Vancouver Canada Getzlaf Luongo - AFP
 
Hockey sur glace

Le Canada sera là

Le Canada sera là

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 27/02/2010 à 06:44
Le Canada s'est qualifié cette nuit pour la finale du tournoi olympique en s'imposant face à la Slovaquie (3-2). Les joueurs à la feuille d'érable ont joué avec le feu en encaissant deux buts dans les dernières minutes mais ils ont tenu. Ils retrouveront les Etats-Unis dimanche.
 

Le public canadien aura sa finale. La finale dont il rêvait, face au voisin et grand rival américain. Une semaine pile poil après sa défaite face aux Etats-Unis en match de poule (3-5), le Canada retrouvera dimanche soir son unique bourreau du tournoi olympique avec, cette fois, la médaille d'or en jeu. Mais autant les Yankees se sont promenés face à la Finlande (6-1, avec 6 buts en moins d'un quart d'heure), autant le pays hôte n'a pas su s'éviter quelques frayeurs face à une équipe slovaque accrocheuse, qui a prouvé qu'elle n'était pas arrivée en demi-finale par hasard.

A un peu moins de 10 minutes de la fin de cette demi-finale, l'affaire paraissait pourtant entendue. Grâce à des buts signés Patrick Marleau, Brenden Morrow et Ryan Getzlaf, le Canada menait 3-0 et tout un pays était déjà en train de commencer la fête. A vrai dire, on avait même cru qu'il n'y aurait pas davantage de match qu'entre les Etats-Unis et la Finlande un peu plus tôt, lorsque les Canadiens ont frappé deux fois en moins de deux minutes au quart d'heure de jeu pour mener 2-0. Mais les Slovaques ont eu l'immense mérite de ne jamais sortir du match. Reste que quand Getzlaf a inscrit le troisième but sur jeu de puissance en fin de deuxième période, on voyait mal comme la finale pouvait échapper aux Canadiens.

Un final très chaud

D'autant que Roberto Luongo passait une soirée plutôt tranquille, le portier des Canucks n'ayant eu que neuf tirs à stopper en 40 minutes. En face, Jaroslav Halak était nettement plus occupé (21 tirs). Puis, presque imperceptiblement d'abord, plus franchement au fil des minutes, le vent a tourné. La maîtrise du jeu aussi. Et la crispation a commencé à gagner les hommes de Mike Babcock lorsque Lubomir Visnovsky a ramené le score à 3-1 à 8 minutes de la fin du troisième tiers-temps. Trois minutes trente plus tard, Michal Handzus donnait même un tout autre goût à cette fin de match en marquant le deuxième but slovaque. Les cinq dernières minutes allaient s'avérer très chaudes sur le but canadien, mais Luongo et sa défense ont tenu bon dans la tempête.

Après un quart de finale à sens unique face aux Russes, les Canadiens ont donc dû cravacher cette fois. La récompense, cette finale face aux Américains, n'en est que plus belle. Mais cette fois, il faudra jouer 60 minutes, pas 50. Cet affrontement 100% nord-américain n'est autre que le remake de la finale des Jeux de 2002, où le Canada s'était imposé en terre américaine, à Salt Lake City. "Il y a beaucoup de nouvelles têtes aujourd'hui par rapport à 2002. Ils ont une très bonne équipe, très jeune, et ça devrait être un bon match", juge Scott Niedermayer, le capitaine canadien, déjà présent dans l'équipe vainqueur il y a huit ans. Symbole de cette nouvelle génération, Sidney Crosby, lui, n'était pas là. Et franchement, Etats-Unis ou pas, peu lui importe. "De toute façon avec le niveau de ce tournoi peu importe qui on mettait en finale, ça aurait de toute façon fait une belle affiche". Elle sera belle. Et savoureuse. Rendez-vous dimanche.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×