Getty Images

NHL - Coupe Stanley : Intraitables à domicile, les Predators recollent aux Penguins

Intraitables à domicile, les Predators recollent aux Penguins
Par AFP

Le 06/06/2017 à 08:14Mis à jour Le 06/06/2017 à 08:32

STANLEY CUP - Nashville continue de tourmenter le champion en titre et favori Pittsburgh. Les Predators sont revenus à hauteur des Penguins lors du match 4 de la Stanley Cup en s'imposant 4-1 à domicile, lundi soir. Les deux équipes sont désormais à égalité deux victoires partout dans la course au titre NHL.

Le petit Poucet se découvre un appétit d'ogre. Pour sa première participation à la Stanley Cup, Nashville ne fait aucun complexe. Menés 2 victoires à 0 après les deux premiers matches à Pittsburgh, les Predators ont répondu avec aplomb en dominant largement devant leur bruyant public les matches 3 (5-1) et 4 (4-1). La franchise du Tennessee, créée en 1998, n'a concédé qu'une seule défaite depuis le début des playoffs sur sa glace. Elle a décroché son neuvième succès à domicile durant la 2e période grâce aux 23 arrêts de son gardien finlandais Pekka Rinne.

Nashville avait ouvert la marque à la 15e minute de la première période par Calle Jarnkrok, mais la star de Pittsburgh, Sidney Crosby, parti seule en contre, avait égalisé dans la minute suivante. Les Penguins ont dominé le début de la 2e période et multiplié les assauts sur le but de Rinne qui a écoeuré les attaquants de Pittsburgh par ses sauvetages spectaculaires, dont un improbable double arrêt devant Crosby et Jake Guentzel.

C'est finalement Frederick Gaudreau qui a débloqué la situation pour Nashville, en contournant le but et en glissant le palet sous la crosse du gardien de Pittsburgh (4e). Le rookie canadien, âgé de 24 ans, a déjà marqué trois buts contre Pittsburgh et est devenu le deuxième joueur dans l'histoire à marquer ses trois premiers buts en NHL dans une finale.

Le match 5 à Pittsburgh, un possible tournant

A la 14e minute, Viktor Arvidsson a donné deux buts d'avance à Nashville sur un contre lancé après une spectaculaire interception de Mike Fisher. Les Predators ont ajouté un quatrième but en fin de match alors que Pittsburgh avait tenté le tout pour le tout en faisant sortir son gardien pour bénéficier d'un sixième joueur de champ. "Si on continue de jouer comme on joue depuis le début de la finale", tout est possible", a assuré Arvidsson.

Avant le match 5, qui aura lieu jeudi à Pittsburgh, l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan reste optimiste. "On s'est créé beaucoup d'occasions, en contres. Il y a beaucoup de positif, même si on n'a marqué qu'un seul but", a-t-il insisté. "Il faut continuer dans cette voie, notre jeu en situation de supériorité numérique était nettement meilleur, il y a beaucoup de choses que j'ai aimé durant ce match", a-t-il assuré.

Si Nashville rêve de sa première Coupe Stanley, Pittsburgh est en quête de son cinquième titre et tente de devenir la première équipe à conserver sa couronne depuis Detroit en 1998.

0
0