Getty Images

Riner l'a (encore) fait : revivez la journée du Français

Riner l'a (encore) fait : revivez la journée du Français
Par Eurosport

Le 02/09/2017 à 13:24Mis à jour Le 02/09/2017 à 18:56

Après un an sans combattre, Teddy Riner a réussi son pari aux Mondiaux de Budapest (+100 kg). Après une demie accrochée face à Guram Tushishvi, il a aussi dû aller jusqu'au Golden Score pour vaincre David Moura. Avant, il avait successivement battu l'Egyptien Maisara Elnagar au 1er tour, le Mongol Duurenbayar Ulziibayar au 2e et l'Equatorien Figueroa en 8e avant d'écarter Rafael Silva en quarts.

18h38 - Riner a pris son temps mais a fini le travail

Riner est allé au bout. Mais comme en demi-finale, le Français a pris le temps pour venir à bout de son adversaire, David Moura. Le Français a décroché son 9e sacre planétaire après 1'45" dans le Golden Score. Le double champion olympique a dû faire preuve de patience pour enfin trouver la faille et se débarrasser de son adversaire. Mis en rogne après une mauvaise torsion sur son genou, Riner s'est agité pour lancé un Hiza guruma (roue autour du genou) qui a terminé en Ippon. Du grand art et un soulagement pour "Teddy Winner".

16h58 - Riner passe à deux doigts de la sortie mais accède à la finale

Teddy Riner n’est pas passé loin du gouffre. Face au Géorgien Guram Tushishvili, le champion olympique en titre a vacillé, a douté, a chuté mais a finalement remporté la mise au golden score. Face à l’intrépide jeune homme, champion d’Europe 2017, le Français a mis du temps à rentrer dans son combat. Face à la mobilité du judoka géorgien, Riner a longtemps tenté, en vain, de mettre la main sur la garde parfaite pour attaquer. Mais, à force d’attendre la position idéale, il a failli se faire piéger. Poussé au golden score, le Français est passé à deux doigts de la sortie de route lorsque le Géorgien a lancé un balayage efficace qui n’a cependant pas marqué de points. Dans la foulée, Riner a réussi à marquer un waza-ari sur le gong pour s’ouvrir les portes de la finale. Le passage était étroit, Riner a dû le forcer. Désormais, c’est le Brésilien David Moura qui l’attend en finale. Histoire de soulever son neuvième titre mondial.

13h24 - Il immobilise son meilleur ennemi et va en demi-finale

Sans trembler, Teddy Riner continue son petit bonhomme de chemin. Opposé au robuste Brésilien Rafael Silva, médaillé de bronze aux JO 2016, le Français est resté serein et tout en maîtrise pour se hisser en demi-finales. Imperturbable face à un adversaire qu'il avait battu en finale des Mondiaux 2013 chez lui à Rio, le judoka de 28 ans s’en est encore sorti avec un ippon (immobilisation). Pour une place en finale, Riner devra passer l’obstacle Guram Tushishvili (combat prévu à partir de 16h). Le Géorgien, sacré champion d'Europe cette année, a, lui, remporté la poule C pour atteindre le dernier carré de ces Championnats du monde.

12h58 - Serein en quarts

Il est quasiment arrivé au bout de sa poule D. Teddy Riner, après avoir dominé Elnagar et Ulziibayar, a écarté le jeune Equatorien Freddy Figueroa en 8e. Toujours aussi solide, le judoka français a placé un Osaekomi parfait pour évincer son adversaire de 22 ans. Il ne reste désormais plus qu’un combat à mener en cette matinée pour l’octuple champion monde afin d’atteindre les demi-finales, et ce alors que le tableau s’est un peu dégagé avec les éliminations prématurées des deux Japonais, le vice-champion olympique 2016 Hisahoshi Harasawa (deuxième tour) et Takeshi Ojitani (8e).

12h00 - Et de 130 victoires consécutives !

C’est en toute quiétude que Teddy Riner a vécu son deuxième combat de la journée. Opposé sur le tatami hongrois au Mongol Duurenbayar Ulziibayar, champion du monde juniors 2014, le double champion olympique s’est imposé en un peu plus de deux minutes, réussissant à placer un joli ippon (sasae) alors qu'il menait deux pénalités à une. Très concentré, Riner enchaîne un 130e succès consécutif et sera opposé dans quelques minutes au jeune Equatorien Freddy Figueroa (22 ans) en vue d’une qualification pour les quarts de finale.

10h41 - Un an après Rio, rentrée victorieuse face à un Egyptien
"Il faut toujours se méfier d’un adversaire qu’on ne connaît pas". Teddy Riner a pris au pied de la lettre les conseils de son entraîneur Franck Chambily, plutôt confiant après la victoire de son poulain face à Maisara Elnagar au premier tour de ces Mondiaux de Budapest. Opposé au vice-champion d’Afrique 2017, le judoka tricolore, huit fois champion du monde, a retrouvé la compétition après un an d'absence avec sérénité et en s’imposant au bout de trois minutes à la faveur d’un ippon parfaitement exécuté (immobilisation). Au second tour, Riner sera opposé au Mongol Duurenbayar Ulziibayar, champion du monde juniors 2014. "Il faudra être vigilant sur les défenses" pour contrer ce "petit gabarit", a d’ailleurs prévenu Franck Chambily sur la chaîne L'Equipe.

0
0