Eurosport
 WTCC : Circuit Paul RicardRegarder 
 
 
Moto - Grand Prix d'Espagne

L'irrésistible remontée de Stoner

En difficulté aux essais, Casey Stoner (Honda HRC) a enlevé la deuxième manche MotoGP de la saison, dimanche à Jerez. Le champion du monde 2007 et 2011 a gagné devant Jorge Lorenzo (Yamaha Factory), qui l'avait coiffé en ouverture du Mondial, et Dani Pedrosa (Honda HRC).

 
Victoire de Stoner - Moto - Grand Prix d'EspagneHonda Motor Co. Ltd
 

Casey Stoner avait bien raté ses essais à Jerez de la Frontera et l'a prouvé dimanche en remportant une superbe victoire en terre espagnole. Qualifié 5e à 1"045 de l'homme de la pole, Jorge Lorenzo (Yamaha Factory), l'Australien de Honda HRC s'est rapidement posté de tête de la 2e manche du Mondial MotoGP pour ne plus la quitter.

Sagement cinquième à l'issue du premier des vingt-sept tours au programme, il a débordé le Britannique Cal Crutchlow (Yamaha Tech 3) et profité de la bousculade dont fut victime l'Italien Andrea Dovizioso (Yamaha Tech 3) pour se porter en troisième position, avant de régler le responsable Jorge Lorenzo (Yamaha Factory). Dans la troisième rotation, le champion 2007 et 2011 a rangé derrière lui un Dani Pedrosa (Honda HRC) dont les deux tours de parade devant la meute n'auront été qu'un feu de paille.

Dès lors, il a contrôlé sa faible avance sur Lorenzo, qui l'avait battu dans le final au Qatar, pour enlever sa première victoire en Andalousie. "Si je suis content d'avoir gagné pour la première fois ici ? Ça m'importe peu", a-t-il coupé. "Je n'ai pas passé une bonne journée samedi - j'ai eu des problèmes de réglages - et le warm-up a été mouillé. J'ai fait un pari de set-up pour le Grand Prix, et même si j'ai perdu du grip à l'arrière, j'avais un meilleur feeling à l'avant", a-t-il indiqué.

Rossi neuvième

"Ce fut une course difficile", a reconnu le champion 2010, Lorenzo. "Le circuit était un peu mouillé, il faisait froid. On a choisi le pneu le plus tendre... Avec le dur, on aurait pu gagner", a-t-il regretté. "J'ai essayé de le rattraper mais deuxième, c'est bien." De son côté, Pedrosa s'est trouvé timoré. "J'ai perdu la course en étant trop prudent", a-t-il résumé. Une nouvelle fois, on l'a vu pas très à l'aise dans le peloton, empêtré entre les Yamaha Tech 3. "J'avais un bon rythme mais l'avant de la moto n'était pas très efficace. Cependant, c'était la même chose pour tout le monde", a-t-il poursuivi, avouant s'être méfié de Cal [Crutchlow], équipé d'un pneu avant 'dur'. "Il y a eu des chutes, je suis content d'être resté sur la piste", a-t-il conclu.

Les Honda HRC et la Yamaha n°99 à leur meilleur niveau, les M1 de Tech 3 ont pris de superbes quatrième et cinquième places, et les machines satellites d'Alvaro Bautista (Honda Gresini) et du débutant-prodige Stefan Bradl (Honda LCR) ont complété le Top 7. Les Ducati officielles de Nicky Hayden et Valentino Rossi ont donc été rejetées à de modestes huitième et neuvième rangs. L'autre enseignement de cette course restera la nouvelle contre-performance de l'Etasunien Ben Spies, onzième à 38" du vainqueur. Le Français Randy de Puniet (Aprilia), parti dixième, a quant à lui abandonné.

Au Mondial Pilotes, Lorenzo reste en tête avec 45 points mais voit le vainqueur du jour revenir à quatre longueurs tandis que Pedrosa recule au troisième rang, à neuf points.

 

 - Eurosport
 
#160;
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus