Eurosport

Rossi, c'est bien fini

Rossi, c'est bien fini
Par Eurosport

Le 05/06/2010 à 21:19Mis à jour Le 05/06/2010 à 21:40

La saison de Valentino Rossi (Yamaha), qui s'est cassé la jambe droite après avoir chuté samedi à Mugello lors des essais libres du Grand Prix d'Italie, est terminée puisque l'Italien devra observer "quatre à cinq mois" de convalescence. Un coup dur pour le multiple champion du monde.

Eurosport Player : Regardez la saison 2017 en LIVE

Voir sur Eurosport

Devant des milliers de supporters désolés, Valentino Rossi est passé par-dessus sa moto dans une chicane rapide lors des essais libres, à 15 minutes de la fin de la séance et alors qu'il occupait la troisième place. Souffrant d'une double fracture au tibia et au péroné droits, il a dû subir une opération de deux heures et demie et devra observer une convalescence "d'environ 4 à 5 mois", a annoncé le Pr Roberto Buzzi, cité par l'agence italienne Ansa, qui l'a opéré dans un hôpital de Florence (Toscane, centre-ouest).

"L'opération a duré deux heures et demie et s'est parfaitement déroulée", a déclaré le professeur Roberto Buzzi, cité par l'agence italienne Ansa, après avoir opéré le champion du monde en titre dans un hôpital de Florence. Il s'agit de la première grave blessure de la carrière de Rossi, qui s'est fracturé le tibia ainsi que le péroné. Cette chute signifie donc pour lui la fin de sa saison, cinq grands Prix -y compris celui de dimanche- étant programmés dans les six semaines à venir.

Lorenzo: "Je suis triste pour Valentino"

"Les pneus Bridgestone (équipementier exclusif en MotoGP) demandent quelques tours avant d'être à bonne température. Valentino, qui venait de changer ses pneus avant et arrière, n'aura réalisé qu'un tour et demi avant de chuter. Il roulait deux secondes plus lentement que lors de ses meilleurs chronos, mais c'était encore trop rapide", a expliqué à l'AFP un technicien de chez Yamaha. "Je suis triste pour Valentino. J'espère qu'il va se remettre vite, car le Championnat ne sera pas le même sans lui", a déclaré Jorge Lorenzo, son coéquipier chez Yamaha et principal rival avec neuf points d'avance.

Moins diplomatiquement, à l'arrivée des essais qualificatifs où il termine deuxième, il rappelait qu'il avait désormais "une opportunité de creuser encore l'écart"... En troisième position et donc en première ligne, Casey Stoner, le vainqueur de l'an dernier, peut également entrevoir de nouvelles possibilités avec le retrait forcé de l'épouvantail Rossi. Le pilote australien a néanmoins considéré qu'il avait fait quelques "tours banzaï" pour obtenir cette position et qu'il restait du travail à réaliser sur la puissante Ducati. Son coéquipier, l'Américain Nicky Hayden, est juste derrière lui alors que les deux pilotes texans de l'écurie Tech3, Colin Edwards et Ben Spies, 5e et 7e encadrent le Français Randy de Puniet, qui occupe cette sixième et première place des pilotes privés au classement général provisoire. Le deuxième pilote Honda, l'Italien Andrea Dovizioso, est en huitième position, à plus d'une seconde de son leader, l'Espagnol Pedrosa.

0
0