Getty Images

Mehdy Metella : "Même Phelps n’a pas réussi à être médaillé sur 100m nage libre et papillon"

Metella : "Même Phelps n’a pas réussi à être médaillé sur 100m nage libre et papillon"

Le 27/07/2017 à 21:24Mis à jour Le 27/07/2017 à 21:25

MONDIAUX 2017 - Radieux après avoir décroché le bronze sur 100m nage libre, sa première médaille individuelle aux championnats du monde, Mehdy Metella ne veut pas s’arrêter là. Le Français, qui sera en course vendredi sur le 100m papillon, a une ambition grandissante.

L’appétit vient en mangeant a-t-on coutume de dire. Et ce n’est pas Mehdy Metella qui dira le contraire. Pour sa première finale individuelle aux championnats du monde, le Français est reparti jeudi avec le bronze sur 100m nage libre, au terme d’une course solide, achevée au coude à coude avec Nathan Adrian qui lui a finalement soufflé l’argent pour deux petits centièmes. Alors, forcément, ce métal prend une importance toute particulière pour le nageur de 25 ans.

"Je suis soulagé et en même temps un peu déçu. Après le virage, je me colle trop à Nathan Adrian et il profite de ma vague pour revenir. Mais c’est tout de même très satisfaisant pour la suite", a expliqué le frère de Malia Metella dans une interview publiée sur le site de la FFN. Et pourtant, Metella a passé une journée éprouvante avant d’arriver sur son podium : "C’était une longue journée. J’ai bien dormi cette nuit et j’ai même ronflé, mais apparemment ça n’a pas suffi [pour l’or, NDLR]".

La suite est claire : les championnats d’Europe la saison prochaine. "Je peux envisager un titre à Glasgow. C’était ma première finale mondiale sur 100m nage libre. J’apprends encore", explique-t-il sans pression.

" J’ai déjà switché sur la journée de demain "

"Fier de cette médaille", Metella n’a cependant pas l’intention de s’arrêter là. Car si la breloque de bronze est acquise, une autre est à portée de bras ce vendredi sur le 100m papillon où il sera aligné. "Avec une bonne récupération et un bon massage, je serai prêt pour le 100m papillon. J’ai déjà switché sur la journée de demain", explique la nouvelle coqueluche de la natation française.

Et pourquoi pas marquer (un peu) l’histoire ? Après tout, aller gratter une médaille sur ces courses n’est pas à la portée de tout le monde. C’est lui qui le dit : "Si je suis une nouvelle fois troisième, ce sera évidemment une immense satisfaction, parce que même Phelps n’a pas réussi à être médaillé sur 100m nage libre et sur 100m papillon en même temps. C’est un bon objectif". Plutôt oui.

Mehdy Metella à l'issue de sa finale du 100m nage libre aux Mondiaux de Budapest

Mehdy Metella à l'issue de sa finale du 100m nage libre aux Mondiaux de BudapestGetty Images

0
0