Panoramic

Mondiaux - Petit bassin : La France remporte le 4x100 mètres nage libre

Un relais en or : les Bleus ont tenu leur pari

Le 03/12/2014 à 17:43Mis à jour Le 03/12/2014 à 19:32

A Doha, la France s'est imposée sur 4x100 mètres nage libre lors des Championnats du monde en petit bassin. Le chrono : 3'03''78, record des championnats. Les Français, avec un quatuor 100% marseillais et composé de Clément Mignon, Fabien Gilot, Mehdy Metella et Florent Manaudou, devancent la Russie et les Etats-Unis.

Ils ont réussi leur pari. Avec un relais inédit et 100% marseillais, les Français se sont imposés lors du 4x100 mètres des Championnats du monde petit bassin de Doha, mercredi. Avec, en prime, le record des championnats en 3’03’’78. Record qui appartenait déjà aux Tricolores depuis 2010 et les Mondiaux de Dubaï. Ils devancent les Russes (3’04’’18), pourtant en tête avant les derniers 25 mètres et les Etats-Unis (3’05’’58). 

Déjà champion Olympique, du monde et d’Europe en grand bassin, le relais français, composé ce mercredi de Clément Mignon, Florent Manaudou, Mehdy Metella et Fabien Gillot, continue sa moisson dans la discipline. Après avoir perdu leur titre en 2012 à Istanbul au profit des Etats-Unis, ils ont reconquis leur bien à Doha.

Ce fut loin d’être une victoire facile. Même face à des Brésiliens privés de Cielo et des Italiens, meilleurs temps des séries, méconnaissables. Parfaitement lancés par Vladimir Morozov (45"51), les Russes ont dominé la course pendant 375 mètres. Un effort énorme de Florent Manaudou (44"80) combiné à une dernière ligne droite parfaitement maitrisée de Mehdy Metella (45"80) ont offert le titre aux Tricolores. Une grosse performance pour le Guyanais qui était totalement passé à côté de sa demi-finale du 100 m papillon quelques minutes plus tôt. Clément Mignon (47’05) et Fabien Gilot (46’13), partis premier et deuxième relayeur, s’étaient surtout attelés à ne pas accuser trop de retard.

"C'est super, on n'a pas de pression en petit bain, et on voulait écrire une ligne d'histoire pour notre club et pour la France", s’est félicité Florent Manaudou au micro de Sport+ après la course. Fabien Gilot, préfère, lui, retenir l’origine de ce relais : "J'ai vécu beaucoup de belles histoires avec le 4x100 mètres, mais là, quatre garçons d'un même club qui gagnent, c'est historique."

0
0