AFP

Dakar - Sébastien Loeb (Peugeot) : "Vivement que ça se termine !"

Loeb : "Vivement que ça se termine !"
Par Eurosport

Mis à jourLe 15/01/2016 à 00:38

Publiéle 15/01/2016 à 00:32

Mis à jourLe 15/01/2016 à 00:38

Publiéle 15/01/2016 à 00:32

Article de Eurosport

DAKAR - A deux jours de l'arrivée, le pilote Peugeot, qui ne joue plus rien au classement général, commence à trouver le temps long pour son premier Dakar.

Sébastien Loeb (Peugeot) en a plein les bottes. Le nonuple champion du monde des rallyes, qui participe pour la première fois au Dakar, a fait part jeudi, pour la première fois, de sa lassitude, à deux jours de l'arrivée de l'épreuve à Rosario (Argentine).

"Vivement que ça se termine", a-t-il lancé à l'issue de la 11e étape entre La Rioja et San Juan. "Ce n'est pas que ça ne me plaît pas, mais c'est long. Et maintenant, il n'y a plus grand-chose à aller chercher, c'est rouler pour rouler, donc (je suis) assez impatient d'être au bout", a-t-il ajouté une fois de retour au bivouac.

Jeudi, Loeb et son co-pilote de toujours Daniel Elena ont signé le deuxième temps de la spéciale, à 5 min 52 sec du vainqueur, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini).

Heureux (quand même) d'avoir retrouvé un peu de piste

"Je me suis habitué à pire (...) On a pu rouler mieux (que ces derniers jours, NDLR), c'était plus de la piste classique, pas mal de hors piste en rio (rivière asséchée) quand même. Il y avait de la navigation. Globalement, c'était une spéciale plutôt intéressante (...) C'était un terrain qui me plaisait plus", a-t-il estimé.

Après une première semaine de rêve, ponctuée par trois victoires d'étape et une place au sommet du classement général à mi-rallye, Loeb a connu un début de deuxième semaine agitée, partant en tonneaux lundi et perdant plus de deux heures en deux jours. A deux étapes du terme de cette 38e édition, l'Alsacien occupe le 9e rang et accuse près de deux heures et demie de retard sur la tête.

(Avec AFP)

0 commentaire
Vous lisez :