SKI ALPIN 2010 Vancouver Taïna Barioz - Reuters
 
Ski alpin > Vancouver 2010

C'est encore raté !

C'est encore raté !

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 25/02/2010 à 16:28
Deuxième de la 1re manche disputée mercredi, Taïna Barioz n'a pu aller au bout de son rêve. La Française a finalement pris la 9e place du géant de Vancouver, jeudi. C'est l'Allemande Viktoria Rebensburg qui s'est imposée devant la Slovène Tina Maze et l'Autrichienne Elisabeth Goergl.
 

Ça ne sera pas pour cette fois. Idéalement placée à l'issue de la première manche disputée mercredi, Taïna Barioz n'a pas été en mesure d'ouvrir le compteur du ski alpin tricolore à Vancouver. La Française, qui avait signé le deuxième chrono la veille, s'est finalement classée 9e du géant de Whistler disputé sur deux jours. Le titre olympique est revenu à l'Allemande Viktoria Rebensburg, qui a devancé la Slovène Tina Maze et l'Autrichienne Elisabeth Goergl.

Sixième du premier run, à 0"35 de Goergl, Rebensburg est parvenue à dominer la concurrence après un second passage engagé malgré une neige très molle. A l'arrivée, la double championne du monde junior 2009 (géant et Super-G) a devancé de quatre petits centièmes Tina Maze, déjà argentée lors du Super-G samedi dernier. Après le sacre de Maria Riesch en Super-Combiné, c'est la 2e médaille d'or du ski allemand à Vancouver. "C'est incroyable. Cela va me prendre quelques jours pour réaliser. J'ai juste envie de profiter de la cérémonie et de cette journée. On va faire la fête ce soir. Je pense que je n'avais pas autant de pression que les trois premières, mais je sais que je peux skier vite et gagner une course, alors je m'étais mis ma propre pression", a confié l'héroïne du jour.

Goergl : "J'ai tout donné"

Partie dans le brouillard, comme Taïna Barioz, Elisabeth Goergl était sans doute la plus forte de ce géant. Royale la veille, l'Autrichienne n'a pas connu les mêmes conditions météos que les deux filles qui l'ont précédée sur la boîte. Sur la ligne, et après d'un bas de piste de grande qualité, la médaillée de bronze de la descente a sauvé l'essentiel et conservé une place sur le podium (3e à 0"14). "Je dois reconnaître que j'aurais vraiment aimé gagner aujourd'hui. J'ai tout essayé. Ce n'était pas une mauvaise manche, peut-être qu'il y a une ou deux portes où je n'ai pas pris assez de risques, je ne sais pas. Il faudra que je regarde. Mais j'ai tout donné. Cela ne sert à rien d'être déçue. J'aurai une nouvelle chance dans quatre ans", a commenté Goergl, bonne joueuse.

La Suissesse Fabienne Suter a terminé au 4e rang à 0"41, juste devant les deux grandes favorites de l'épreuve, l'Autrichienne Kathrin Zettel (5e à 0"42) et l'Allemande Kathrin Hoelzl (0"47). Troisième temps de la seconde manche, Julia Mancuso a dû se contenter de la 8e place (à 0"55). Mercredi, la tenante du titre olympique avait été arrêtée en cours de run, après la chute de sa compatriote Lindsey Vonn, et avait dû effectuer un deuxième passage conclu par une 18e place. Trois autres skieuses tricolores ont été au bout de la seconde manche : Anémone Marmottan, excellente 4e de la seconde manche, s'est classée 11e à 0"89, Olivia Bertrand 12e à 1"02 et Tessa Worley 16e à 1"43. Toujours fanny, le ski tricolore compte désormais sur les deux slaloms, vendredi pour les dames et Sandrine Aubert, samedi pour les messieurs et Julien Lizeroux, pour réchauffer un compteur toujours bien gelé...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×