Poland's Justyna Kowalczyk and Norway's Marit Bjoergen approach the finish line during the women's 30 km mass start classic cross-country final at the Vancouver - Reuters
 
Article
commentaires
Ski de fond > Vancouver 2010

Kowalczyk, la délivrance

Kowalczyk, la délivrance

Par AFP
Par AFP - Le 27/02/2010 à 22:48
Dans un final d'anthologie, Justyna Kowalczyk a décroché sa première médaille d'or olympique sur le 30 km mass start devant Marit Bjoergen. La Polonaise a résisté au retour de la Norvégienne, déjà triple médaillée d'or à Vancouver. La Finlandaise Aino-Kaisa Saarinen s'adjuge la médaille de bronze.

Justyna Kowalczyk a décroché son premier titre olympique en devenant championne olympique du 30 km classique mass start. La Polonaise, actuelle N.1 mondiale, a devancé au sprint la Norvégienne Marit Bjoergen et la Finlandaise Aino-Kaisa Saarinen, samedi à Whistler. En 1 h 30 min et 33 sec, la fondeuse de 26 ans a devancé à l'issue d'un superbe sprint Bjoergen de 3/10. Saarinen a franchi la ligne 1 min 5 secondes après Kowalczyk.

La photo finish a été nécessaire pour attribuer l'or du 30 km ski de fond à la Polonaise Justyna Kowalczyk, qui a empêché pour quelques centimètres la Norvégienne Marit Bjoergen de remporter une quatrième médaille d'or samedi aux JO de Vancouver. Kowalczyk, qui était arrivée à Vancouver en favorite, couronne ses Jeux avec cette prestigieuse médaille d'or, qui s'ajoute à l'argent et au bronze qu'elle a déjà remportés. Bjoergen restera toutefois la grande dame, et l'athlète la plus médaillée des Jeux de Vancouver, avec cinq médailles dont trois en or. Plus tôt au cours de cette quinzaine, elle s'était déjà imposée en sprint, en poursuite et lors du relais 4x5 km. La Scandinave compte aussi une médaille de bronze sur 10 km libre.

Ravie de sa performance, Karine Laurent-Philippot, la meilleure Française, a terminé 10e, à 2 min 37 sec de la gagnante, pour sa dernière course olympique. Aux deux tiers de la course, Karine Laurent-Philippot, 11e du 30 km libre aux JO-2006, était encore au contact des meilleures en fermant la marche dans le groupe de tête qui comptait 12 skieuses, dont toutes les favorites. Mais la Française de 35 ans a cédé lorsque la Norvégienne Kristin Stoermer Steira a attaqué peu après le km 20.