Petter Northug Norway - Imago
 
Ski de fond > Vancouver 2010

Northug sans rival ?

Northug sans rival ?

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 03/02/2010 à 13:24
Petter Northug est aux yeux même de ses rivaux, le favori des épreuves des Jeux Olympiques de Vancouver. Le puissant Norvégien, qui pourrait être au départ des 6 courses au programme, a tout pour être "le" fondeur des JO sur les pistes de Whistler.
 

A 24 ans, Petter Northug, véritable prodige, compte déjà quatre titres mondiaux, dont trois en 2009, et en 55 départs sur le circuit de la Coupe du monde et cumule déjà 13 podiums dont 5 victoires. Cette saison, pas grand monde n'a pu lui résister. Certes il a baissé pavillon face au Tchèque Lukas Bauer lors de l'ultime montée du Tour de ski début janvier mais il avait auparavant dominé la plupart des autres étapes.

" Northug partira hyper favori. Il est capable d'accélérations monstrueuses. Cette année, il a encore franchi un palier. Il a toujours gagné un sprint d'arrivée . Pour le battre, il faut le lâcher avant (de se retrouver dans les derniers hectomètres). C'est la solution la plus réaliste", analyse Jean-Marc Gaillard, actuel 5e du classement général de la Coupe du monde. "Mais il a aussi gagné +en caisse+ (résistance). Il est même capable de gagner en individuel", poursuit le Français.

L'ombre du dopage

Pour donner la réplique au Scandinave sur le tracé annoncé sans grande difficulté, il faudra essentiellement compter sur Bauer, le Suisse Dario Cologna, N.1 mondial l'an passé, le Finlandais Matti Heikkinen, l'Allemand Axel Teichmann ou le Russe Maksim Vylegzhanin. Chez les dames, les podiums devraient se partager entre la Polonaise Justyna Kowalczyk, la puissante leader de la Coupe du monde, la Slovène Petra Majdic, la reine du sprint, l'Estonienne Kristina Smigun, sortie de deux ans de retraite, la Norvégienne Marit Björgen et la Finlandaise Aino Kaisa Saarinen.

Quelques Russes devraient aussi se montrer, même si le dopage en a écarté quelques-unes des pistes. C'est notamment le cas de Yulia Tchepalova et Alena Sidko, médaillées aux JO-2006 et récemment suspendues. Le fond vivra certainement aussi dans le souvenir des JO-2006, au cours desquels avait éclaté l'affaire de dopage concernant les Autrichiens, avec perquisitions policières, mise en examen du Dr Mayer, fuite, interpellation et inculpation de ce dernier. Deux biathlètes et quatre fondeurs avaient finalement été bannis à vie des JO ou suspendus.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×