Getty Images

Pouille : "Un premier titre sur gazon, c'est vraiment sympa"

Pouille : "Un premier titre sur gazon, c'est vraiment sympa"

Le 18/06/2017 à 20:59Mis à jour Le 18/06/2017 à 21:04

ATP STUTTGART – Vainqueur de Feliciano Lopez en finale dimanche (4-6, 7-6, 6-4), Lucas Pouille a décroché son deuxième titre de la saison et le premier de sa carrière sur herbe, ce qui confirme la polyvalence du jeune Français. A deux semaines de Wimbledon, cela ne peut pas faire de mal.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

A quoi tient une semaine, un tournoi ? La frontière entre une réussite totale avec un trophée au bout et une sortie précoce par la petite porte est parfois infime. Vainqueur à Stuttgart dimanche, Lucas Pouille sait qu'il revient de très, très loin. Dès son premier match sur le gazon allemand, il a eu besoin d'un invraisemblable miracle face à Jan-Lennard Struff, sur ce qui restera probablement "la balle de match sauvée de l'année." Ce point a fait le tour des réseaux sociaux mais ce miracle-là, quelques jours plus tard, a débouché sur le troisième titre en carrière du Français, le deuxième cette saison, le tout premier sur gazon.

Vidéo - Deux volées réflexe au filet : l'incroyable balle de match sauvée par Pouille

00:38

A la sortie d'un Roland-Garros frustrant avec son élimination au troisième tour, Pouille avait demandé une wild-card en dernière minute aux organisateurs pour venir à Stuttgart. C'est peu dire qu'il a bien fait. La grande satisfaction de sa semaine, c'est d'abord la solidité mentale dont il a fait preuve. Elle a bien sûr été symbolisée par cette balle de match contre Struff où, avant de sortir deux volées-réflexes, il s'était surtout arraché comme jamais pour remettre une amortie. Mais bien au-delà de ce point et de ce match, il a fait preuve d'une vraie résilience, tour après tour.

Enchaîner à Halle

Aucun de ses matches n'a été simple, jusqu'à cette finale contre Feliciano Lopez, au cours de laquelle il a longtemps été sur un fil, mais n'en est jamais tombé. Comme tout au long de ce tournoi, il a su attendre son heure, pour faire progressivement pencher la balance en sa faveur. "Ça a été un match très serré. Il a bien commencé. Il a breaké rapidement dans le premier set et je n'ai pas vu revenir. Le tie-break du deuxième set a été très important. Je n'ai pas perdu un seul point sur mon service, ça a été la clé", a commenté le protégé d'Emmanuel planque.

Puis dans le troisième set, il a sauté sur la première petite ouverture pour prendre le service de Lopez. "J'ai eu cette toute première balle de break du match et j'ai su la saisir, a poursuivi le Français. J'ai été un peu plus réaliste que lui, c'est très important sur gazon de pouvoir saisir sa chance quand elle se présente. Je pense que la différence s'est fait là-dessus." Accrocheur et opportuniste, deux qualités qui l'ont mené jusqu'à son deuxième titre. On soulignera au passage que lors de sa victoire à Budapest, sur terre, au mois d'avril, il avait déjà sauvé une balle de match en cours de route.

Mine de rien, en l'espace de huit mois, Lucas Pouille a ouvert son palmarès et décroché un titre en indoor, un sur terre battue et un autre sur herbe. Un triptyque prometteur même si ces trois tournois sont dans la plus petite catégorie, les ATP 250. Reste qu'ouvrir sa campagne verte par un sacre pas forcément attendu ne peut pas lui faire de mal. "C'est un premier titre sur gazon, c'est vraiment sympa, a-t-il soufflé. Je suis très heureux, content de mon niveau de jeu." A Halle, la semaine prochaine, il espère que l'Allemagne et le gazon continueront de lui sourire.

Vidéo - Pouille a eu les nerfs solides contre Lopez : Les temps forts de sa victoire en finale

02:32
0
0