AFP

Coupe Davis 2014 : La Suisse domine le Kazakhstan et retrouvera l'Italie en demi-finale

La Suisse domine le Kazakhstan et retrouvera l'Italie en demie

Le 07/04/2014 à 00:26

Grâce aux victoires de Federer et Wawrinka, la Suisse se hisse en demi-finales de Coupe Davis où elle retrouvera l'Italie, deux nations longtemps absentes du dernier carré de la compétition : 2003 pour les Helvètes et 1998 pour les Transalpins !

Roger Federer n'avait jamais disputé de cinquième match décisif avec la Suisse en Coupe Davis. C'est désormais chose faite, avec le succès au bout ! Après un week-end plein de rebondissements, les Suisses ont finalement validé leur billet pour les demi-finales en battant le Kazakhstan (3-2) après les victoires de Stanislas Wawrinka et Roger Federer dans les deux derniers simples de dimanche. Le match a pourtant tourné au vinaigre après le perte du double samedi par les deux Helvètes, avant un dimanche parfait.

Vainqueur de Mikhail Kukushkin en quatre manches (6-7, 6-4, 6-4, 6-4), Stanislas Wawrinka a d'abord ramené les Suisses à hauteur des Kazakhs (2-2). C'est donc à Roger Federer qu'est revenue la tâche de qualifier son pays. Opposé à Andrey Golubev, tombeur de Wawrinka pour le premier match de ce quart de finale vendredi, le numéro 4 mondial n'a été malmené que dans la première manche avant de dérouler pour s'imposer en trois sets (7-6, 6-2, 6-3). "On était très soulagés et très contents, le week-end était long. Je suis content que Stan m'ait offert la possibilité de jouer encore aujourd'hui", a commenté Federer.

Roger Federer of Switzerland reacts during his Davis Cup quarter-final tennis match against Mikhail Kukushkin of Kazakhstan in Geneva April 4, 2014 (Reuters)

Roger Federer of Switzerland reacts during his Davis Cup quarter-final tennis match against Mikhail Kukushkin of Kazakhstan in Geneva April 4, 2014 (Reuters)Reuters

Capable du meilleur aux antipodes, mais souvent du pire devant le public suisse, Wawrinka s'est évité un mélodrame en ravivant la flamme suisse. Car le spectre de l'élimination hantait bien la halle quand il perdit à nouveau pied dans le tie-break en première manche. "J'ai eu deux jours très, très difficiles. Je prends beaucoup la responsabilité de notre défaite en double. Je n'ai pas été là quand il fallait, j'ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans, a avancé Wawrinka. Mais même si mes statistiques ne sont pas incroyables en Coupe Davis, cela ne m'empêche pas de savoir gagner quand il faut". Cette victoire assure le dernier carré à la Suisse pour la première fois depuis 2003.

Murray rate la qualification dans le troisième simple

En revanche, ce fut une dure journée pour la Grande-Bretagne. En tête à 2-1 samedi soir, les Britanniques ont perdu les deux dernières rencontres en simple face à l’Italie dimanche à Naples et s’arrêtent aux portes du dernier carré. Opposé à Fabio Fognini pour le premier match de la journée, Andy Murray a manqué une opportunité en or d’offrir la qualification à la Grande-Bretagne avant même la dernière rencontre.

Andy Murray Fabio Fognini Coupe Davis 2014

Andy Murray Fabio Fognini Coupe Davis 2014AFP

Battu en trois sets (6-3, 6-3, 6-4), le numéro huit mondial est totalement passé à côté de son match, laissant à son coéquipier James Ward la lourde tâche de jouer la qualification lors de la cinquième rencontre décisive. Battu la veille par Murray, Andreas Seppi ne s’est pas fait prier pour dominer le 161e joueur à l’ATP en trois sets (6-4, 6-3, 6-4) et qualifier son pays. Quant à la Grande-Bretagne, elle attendra encore avant de se retrouver dans le dernier carré de Coupe Davis qu'elle n'a plus fréquenté depuis 33 ans.

Jamais à son meilleur niveau sur "terra rossa", Murray a accusé le coup physiquement après son marathon napolitain. Samedi, il avait dû terminer son simple contre Seppi, interrompu la veille par l'obscurité, avant de gagner le double avec Colin Fleming en double face à Simone Bolelli/Fognini. Fognini, le héros de l'Italie, "en colère après le double" perdu, a sorti son meilleur tennis pour dompter Murray sous les hourras du bouillant public de Naples. En Coupe Davis, "j'ai toujours tout donné, aujourd'hui (dimanche), même un peu plus, c'est une victoire très importante" a commenté Fognini. "J'ai très bien joué, je savais que je pouvais le mettre en difficulté".

Seppi Fognini Italia Gran Bretagna 2014 Coppa Davis

Seppi Fognini Italia Gran Bretagna 2014 Coppa DavisAFP

Revenue de très loin dans cette rencontre, après les deux défaites encaissées samedi, l’Italie se qualifie pour les demi-finales de la Coupe Davis pour la première fois depuis 1998. Au prochain tour, l’équipe dirigée par Corrado Barazzutti, qui a remporté en tant que joueur la seule Coupe Davis ramenée par l’Italie en 1976, tentera un nouveau coup de force face à la Suisse, mais à l'extérieur.

0
0