Getty Images

Dans la polémique, l'ATP présente ses excuses pour un tirage au sort "inacceptable"

L'ATP présente ses excuses après le malaise suscité par le tirage du Masters Next Gen
Par AFP

Le 06/11/2017 à 18:02Mis à jour Le 07/11/2017 à 09:30

L'ATP et la firme Red Bull ont présenté des excuses lundi après le tirage au sort de la première édition des Next Gen Finals de Milan, lors duquel les joueurs devaient choisir parmi huit jeunes femmes pour savoir dans quel groupe ils seraient versés.

L'ATP présente donc ses excuses face à la polémique née après le tirage au sort de la première édition des Next Gen Finals de Milan. Chacun des huit joueurs devait choisir une femme, qui dévoilait ensuite la lettre A ou la lettre B, cachée sur son corps ou ses vêtements. Le Sud-Coréen Hyeon Chung a ainsi dû enlever le gant d'une jeune femme avec ses dents pour savoir dans quel groupe il allait figurer.

Plusieurs joueurs ont paru extrêmement embarrassés et la cérémonie a été commentée de façon très négative sur les réseaux sociaux. "Disgrace" (honte, ndlr), a ainsi jugé l'ancienne N.1 mondiale française Amélie Mauresmo sur son compte Twitter. "Beau boulot @ATPWorldTour. C'est sensé être un évènement tourné vers l'avenir, c'est ça ? #retouràzéro", a de son côté écrit, en anglais, la Française Alizé Cornet, ancienne N.12 mondiale. "Horrible", a pour sa part jugé Judy Murray, la mère de l'ex-N.1 mondial britannique Andy Murray.

" La façon de faire était de mauvais goût et inacceptable"

Dans un communiqué conjoint, l'ATP et Red Bull, partenaire de l'évènement, ont donc présenté des excuses lundi. "L'ATP et Red Bull présentent leurs excuses aux personnes offensées par la cérémonie de tirage au sort des Next Gen ATP Finals", peut-on lire dans ce communiqué. "L'idée était de rappeler le riche héritage de Milan comme l'une des capitales de la mode. Mais la façon de le faire était de mauvais goût et inacceptable", ont ajouté l'ATP et Red Bull. Les Next Gen Finals, qui débutent lundi, sont un Masters des moins de 21 ans lancé par l'ATP pour promouvoir les jeunes les plus prometteurs du circuit, mais qui vaudra surtout pour l'expérimentation de nouvelles règles, avec des sets de quatre jeux ou le "no-let".

0
0