AFP

Tsonga et Djokovic sont en forme et se rencontreront, Monfils a fait vite et Wawrinka faux bond

Tsonga et Djokovic sont en forme et se rencontreront, Monfils a fait vite et Wawrinka faux bond

Mis à jourLe 17/03/2016 à 09:18

Publiéle 17/03/2016 à 07:37

Mis à jourLe 17/03/2016 à 09:18

Publiéle 17/03/2016 à 07:37

INDIAN WELLS - Jo-Wilfried Tsonga a balayé Dominic Thiem mercredi pour s'offrir le redoutable privilège d'affronter Novak Djokovic en quart de finale du Masters 1000 californien. Si Gaël Monfils n'a pas tremblé face à Federico Delbonis, Rafael Nadal est passé à un point de la défaite contre Alexander Zverev. En revanche, Stan Wawrinka n'y a pas coupé.

Novak Djokovic continue de faire un solide N.1 mondial et double tenant du titre. Mercredi, le Serbe s'est facilement qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells en balayant sous le soleil de Californie l'Espagnol Feliciano Lopez 6-3, 6-3.

Au prochain tour, il sera l'adversaire de Jo-Wilfried Tsonga, qui a fait encore plus court contre l'Autrichien Dominic Thiem en l'emportant 6-3, 6-2.

Dans le camp français, Gaël Monfils n'a également pas trainé pour éliminer en 1h18 l'Argentin Federico Delbonis, tombeur lundi du N.2 mondial Andy Murray, 6-3, 6-4. "Je suis bien rentré dans le match. Comme il est gaucher j'ai mis un peu plus de slice sur mes services, je me suis appuyé sur un bon pourcentage de premières, et j'ai été agressif", a expliqué Monfils, dont ce sera le premier quart de finale à Indian Wells.

Sa route passera par le Canadien Milos Raonic, qui a stoppé le N.7 mondial tchèque Tomas Berdych, 6-4, 7-6 (9/7). Et là, ça s'annonce copieux pour Monfils si l'on se réfère au dernier quart de finale de l'Open d'Australie entre les deux hommes, conclu 6-3, 3-6, 6-3, 6-4 par le Nord-Américain. "Ça va être un gros match encore", n'a pas caché le Parisien, 16e mondial et donc situé deux places derrière Raonic à l'ATP. "J'ai des choses à corriger par rapport au match de Melbourne. Là je n'étais pas satisfait de mon pourcentage de premières balles. Je vais beaucoup plus me concentrer sur moi, lui mettre la pression, essayer de tenir mes jeux de service un maximum. Il joue très bien. Mais pourquoi pas trouver quelque chose pour le gêner."

Zverev, un possible futur N.1 mondial

Rafael Nadal, triple lauréat du tournoi, a quant à lui joué avec le feu en repoussant une balle de match à 5-4 contre Alexander Zverev, 58e mondial, avant de conclure 6-7, 6-0, 7-5. Non sans rendre hommage à l'espoir allemand de 18 ans en déclarant, après 2h34 de lutte : "Je me suis battu, j'ai cru jusqu'au bout que je pouvais me sortir d'affaires, j'ai trouvé la solution dans les moments difficiles. Il est incroyablement talentueux, il peut probablement devenir un jour N.1 mondial."

L'Espagnol, ex-N.1 mondial a donc laissé la mauvaise surprise du jour à Stan Wawrinka, sorti par le Belge David Goffin 6-3, 5-7, 7-6. Mené 4-1 puis encore 5-4 avec service Goffin à suivre, le vainqueur de l'Open d'Australie 2014 et de Roland Garros 2015 s'est bien accroché pour empocher la deuxième manche mais a ensuite lâché prise. "J'ai joué sans mettre en route mon cerveau. J'ai eu du mal à rester concentré et être patient", a-t-il dit.

0 commentaire
Vous lisez :