AFP

Indian Wells - Le dérapage sexiste de Raymond Moore qui fait jaser

"Si j'étais une joueuse, je me mettrais à genoux..." : Le patron d'Indian Wells dérape

Le 21/03/2016 à 08:51

INDIAN WELLS - Raymond Moore a rapidement présenté ses excuses mais le mal était fait. Dimanche, avant les finales, le patron d'Indian Wells s'est fendu d'un commentaire sexiste qui n'a pas plu à tout le monde. Une saillie verbale visant la WTA et les joueuses qui n'a pas tardé à faire réagir les principales intéressées.

On appelle ça un dérapage. Dimanche, avant les finales californiennes, Raymond Moore, le patron du tournoi d'Indian Wells, a fait une sortie "remarquée" qui fait jaser. "Si j'étais une joueuse, je me mettrais à genoux chaque soir pour remercier Dieu pour avoir donné naissance à Roger Federer et "Rafa" Nadal, a-t-il déclaré en conférence de presse, parce qu'ils ont porté ce sport. Vraiment."

Les dirigeants de la WTA en prennent pour leur grade. "Dans ma prochaine vie, quand je reviendrai, je veux être membre de la WTA (rires), parce qu'ils ne font que profiter du succès des hommes. Ils ne prennent aucune décision et ils sont chanceux. Ils sont très, très chanceux." Une controverse qui n'a pas laissé insensibles les deux finalistes du tournoi féminin. "Aucune femme ne devrait avoir à se mettre à genoux pour remercier quelqu'un", lui a répondu, après sa finale perdue, une Serena Williams visiblement très agacée.

Azarenka : "S'élever au-dessus de ces commentaires"

De son côté, la Biélorusse n'a pas apprécié non plus la goujaterie de Moore et a encouragé les femmes "à s'élever au-dessus de ces commentaires." Par le biais d'un communiqué, le boss d'Indian Wells a rapidement présent ses excuses. "J'ai fait des commentaires de mauvais goût et erronés sur la WTA", a-t-il ajouté.

"Je suis sincèrement désolé de les avoir prononcés et je m'excuse auprès des joueuses et de l'ensemble de la WTA. Nous avons assisté aujourd'hui (dimanche) à une finale féminine qui a démontré la force des joueuses, particulièrement Serena et Victoria, et de l'ensemble de la WTA, a-t-il ajouté. Encore une fois, je m'excuse pour mes propos."

Victoria Azarenka of Belarus celebrates match point against Serena Williams during the women's final of the BNP Paribas Open at the Indian Wells Tennis Garden on March 20, 2016 in Indian Wells, California

Victoria Azarenka of Belarus celebrates match point against Serena Williams during the women's final of the BNP Paribas Open at the Indian Wells Tennis Garden on March 20, 2016 in Indian Wells, CaliforniaAFP

0
0