Getty Images

Novak Djokovic écarte Pablo Carreno Busta en trois sets (6-2, 4-6, 6-4)

Une nouvelle fois, Djokovic a dû batailler

Le 20/04/2017 à 19:55Mis à jour Le 20/04/2017 à 20:41

MONTE-CARLO - Novak Djokovic s’est qualifié pour les quarts de finale à Monaco aux dépens de Pablo Carreno Busta en 2h26 de jeu. Le Serbe a mis trois sets pour se débarrasser de l’Espagnol (6-2, 4-6, 6-4) . David Goffin, qualifié contre Dominic Thiem (7-6, 4-6, 6-3), l’attend au tour suivant.

Après Stan Wawrinka et Andy Murray, Novak Djokovic a bien failli rejoindre le cimetière des favoris éliminés de manière précoce du Masters 1000 de Monte-Carlo. Mais le Serbe a su s'accrocher jeudi pour éliminer Pablo Carreño-Busta en trois manches (6-2, 4-6, 6-4) et près de deux heures et demie de jeu. Le numéro deux mondial, déjà en difficulté au tour précédent lors de son entrée en lice contre Gilles Simon (6-3, 3-6, 7-5), disputera son quart de finale contre le Belge David Goffin, qui s'est lui débarrassé de Dominic Thiem (7-6[4], 4-6, 6-3).

Une fois de plus cette année, Djokovic n'a pas réussi à maintenir un niveau de jeu égal pendant l'ensemble de la partie. Le premier set a ressemblé à une formalité pour le double vainqueur du tournoi, qui s'est facilement détaché à 2-2 pour prendre l'ascendant sur l'Espagnol (6-2). Lancé, il a ensuite breaké d'entrée de seconde manche son adversaire pour filer vers la victoire. Du moins, le pensait-on. Mais il s'est fait prendre son service dans la foulée. Et a laissé le 19e joueur à l'ATP aligner cinq jeux (5-2) pour finalement prolonger le suspense (6-2, 4-6).

Djokovic a sauvé 8 balles de break (sur 12)

La troisième manche a été à l'image de la rencontre pour Novak Djokovic. C’est-à-dire décousue. Le Serbe a mené 4-2, avant de se faire rejoindre à 4-4 et de sauver plusieurs balles de break, ce qu'il a fait à huit reprises sur douze occasions tout au long du match. Puis il a pris le service de l'Espagnol à l'issue d'un ultime jeu conclu avec détermination (6-2, 4-6, 6-4).

S'il a parfois offert des opportunités à Pablo Carreño-Busta, l'ancien numéro un mondial ne s'est toutefois jamais énervé, ne cédant pas à la pression comme ce fut parfois le cas par le passé. A 2-1 pour lui dans le troisième set, il a même souri après un magnifique échange remporté de justesse. Et a sollicité les encouragements du public. Un bon point au moment d'aborder les trois derniers jours de compétition à Monte-Carlo.

Mais au-delà du quart de finale contre David Goffin, qui est loin d'être gagné même si ce dernier ne l'a jamais battu en cinq rencontres, Rafael Nadal se dressera probablement sur sa route. A n'en pas douter, il faudra alors au Serbe plus que son enthousiasme et son envie de gagner pour aller en finale.

Novak Djokovic à Monte-Carlo en 2017.

Novak Djokovic à Monte-Carlo en 2017.Getty Images

0
0