dpa

Nadal : "Une saveur particulière"

Nadal : "Une saveur particulière"
Par AFP

Le 12/06/2006 à 14:10Mis à jour

En enlevant sa deuxième couronne à Roland-Garros, Rafael Nadal a privé Roger Federer d'un Grand Chelem. Sa victoire l'installe en tout cas dans la caste des phénomènes à tout juste 20 ans. Confidences d'un joueur hors-norme.

ROLAND-GARROS - Rafael Nadal après sa victoire sur Federer

Que représente ce succès par rapport à celui de l'année dernière ?

Après un début de match difficile, comment avez-vous fait pour revenir dans la partie?

R.N : J'étais très nerveux au début. J'ai fait beaucoup d'erreurs. Mes jambes ne répondaient pas bien, probablement à cause de la nervosité. Roger jouait à son niveau. Et puis ensuite il m'a donné ma chance. Il a fait plusieurs fautes d'affilée qui m'ont permis de faire le break au début du deuxième set. A 2-0, ma confiance s'est améliorée.

"J'admire Roger"

Qu'avez-vous ressenti au moment de la balle de match, quand vous vous êtes allongé par terre?

R.N : "Il y a une chute de tension tellement énorme dans ces moments-là qu'on ne se rend compte de rien. Je n'ai même pas fait exprès de me jeter par terre ! C'était complètement incontrôlé.

Considérez-vous toujours que Federer vous est supérieur?

Avez-vous été déçu que le public soit en faveur de Federer?

R.N : Je comprends que le public ait été en faveur de Federer car Roger était là pour marquer l'histoire du tennis. Je croyais qu'il serait encore plus de son côté. Je crois que les gens se sont bien comportés et je les en remercie. Et puis il y avait aussi pas mal d'Espagnols.

Vous en êtes désormais à 60 victoires sur terre battue. C'est dingue non?

R.N : Je crois que j'ai eu de la chance. J'aurai pu me blesser et perdre un match de cette manière. Mais je me dis aussi que je me suis beaucoup battu. Sans ça, ça n'aurait pas été possible.

"Petite soirée et demain je suis à Halle"

Désormais, vous allez attaquer la saison sur gazon. Comment l'appréhendez-vous?

Pour ce soir, on imagine qu'une énorme fête vous attend?

R.N : Je vais au Queen's (à Londres) dès demain. Alors je vais sortir un pue ce soir, mais pas trop. Au Queen's, je vais jouer un double avant le simple. En principe, je devrais perdre rapidement car c'est très difficile de s'adapter en deux jours. Mais j'espère que ça se passera mieux que l'année dernière à Halle (il avait perdu d'entrée) parce que je veux arriver avec plus de confiance à Wimbledon.

dpa

0
0