Imago

Roland-Garros pense à l'avenir

Roland-Garros pense à l'avenir
Par AFP

Le 12/06/2006 à 09:00Mis à jour

En marge de la finale dames, Bertrand Delanoe, le maire de Paris, a annoncé qu'un nouveau court couvert de 15000 places devrait être construit à Roland-Garros avant 2012. Un temps prévu au sein du Bois de Boulogne, le projet pourrait finalement voir le jo

Bertrand Delanoë a indiqué samedi qu'il avait porté son choix sur le stade Georges Hébert pour accueillir un nouveau court couvert de 15000 places, nécessaire au développement de Roland-Garros.

Une liaison à définir

Ce choix suscite des interrogations sur la liaison qu'il sera nécessaire de créer en raison de l'éloignement du stade Georges Hébert, situé à 800 mètres des équipements actuels de Roland-Garros. "Je suis sûr que l'Atelier parisien d'urbanisme va me trouver quelque chose d'écologique, d'efficace et rapide", a expliqué Bertrand Delanoë. Le coût de la construction du nouveau court est de 121 millions d'euros, à répartir entre la Fédération française de tennis (61 millions), la ville de Paris (20 millions), l'Etat et la région (20 millions chacun).

La construction d'un nouveau court avait été l'un des éléments du dossier de candidature de la capitale aux jeux Olympiques de 2012. Mais l'emplacement choisi prévoyait, d'une part, d'étendre Roland-Garros sur des espaces boisés -ce qui avait déclenché la colère des associations de riverains et écologistes- et d'autre part de couvrir une partie du périphérique pour un coût très élevé.

0
0