wimbledon 2011 sharapova - AFP
 
Article
commentaires
Tennis > Wimbledon

Sharapova remet ça

Sharapova remet ça

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 02/07/2011 à 13:24 -
Par Eurosport - Le 02/07/2011 à 13:24
Forte d'un tennis retrouvé après trois ans de galère, Maria Sharapova pourra également et surtout compter sur son immense expérience pour faire la différence face à la tchèque Petra Kvitova en finale de Wimbledon. Sept ans après son premier sacre, le trophée lui tend les bras.
AFP

Découverte à Wimbledon, Maria Sharapova renaît sur les courts londoniens. Depuis son sacre au All England Club en 2004, la diva du tennis à tout connu : des hauts avec deux autres titres en Grand Chelem à l'US Open en 2006, l'Open d'Australie en 2008 et une place de numéro un mondiale pendant 14 semaines mais également des bas, notamment lors des trois dernières saisons, avec une grave blessure à l'épaule qui a nécessité une opération et mis en péril la suite de sa carrière.

Reléguée au second plan depuis la saison 2008, la Russe retrouve la lumière cette année, notamment sur les terres de son premier exploit. Après un sacre inattendu sur la terre battue romaine, une demi-finale à Roland-Garros, une première depuis 2007, l'ancienne élève de Bolletieri prouve depuis le début de la quinzaine anglaise que sa blessure n'est plus qu'un lointain mauvais souvenir et qu'à force de travail, elle a su retrouver le niveau qui lui avait permis dans le passé de lutter pour le trône de la WTA. "Je suis tellement contente de me retrouver de nouveau en finale... Ça faisait cinq ans que je n'avais pas dépassé les huitièmes ici, alors être de retour en finale...", ne peut cacher Sharapova avec une certaine émotion après sa victoire face à l'Allemande Lisicki.

10 ans d'expérience pour faire la différence

Reuters

Même si son service bafouille encore de temps en temps, comme en témoignent ses 13 double-fautes en demi-finale, l'ancienne reine de la discipline a sans conteste recouvré un physique digne de ses ambitions et n'a rien perdu de son incomparable rage de vaincre, de sa puissance en fond de court et de ses qualités en retour. Une véritable résurrection confirmée par un parcours sans-faute depuis le début de la quinzaine : 6 matches, 6 victoires en deux sets secs, avec une moyenne d'un peu plus de 2,5 jeux concédé par manche... Un parcours digne de ses plus belles années. "Mais je ne me mets pas de pression supplémentaire parce que tout le monde dit que je suis favorite. Je suis seulement excitée à l'idée de pouvoir remporter un nouveau titre", clame la Russe, qui ne se contente cependant pas d'une première place en finale d'un tournoi du Grand Chelem après plus de trois ans de disette. "J'ai encore pas mal de choses à faire dans ce tournoi", lance-t-elle avec une ambition retrouvée.

Sur le plan tennistique, la belle Maria n'a rien à envier à celle qui a occupé le sommet la hiérarchie mondiale dans le passé. Coup droit destructeur, force mentale sans égale, retour hors-norme... Elle a retrouvé ses principales qualités, mais face à la jeune Tchèque Petra Kvitova, un atout supplémentaire pourrait l'aider à accrocher un deuxième titre à Londres. Un atout considérable : l'expérience, acquise tout au long des dix années passées sur le circuit professionnel. "De 2004, je me rappelle avoir été très excitée d'être en finale. Aujourd'hui je suis à un stade différent de ma carrière, j'ai 24 ans, beaucoup plus d'expérience, mais toujours autant envie de jouer au tennis", rappelle-t-elle. Face à une adversaire qui dispute sa première finale dans un des quatre tournois majeur, pouvoir aborder la dernière marche sans appréhension et avec calme pourrait faire la différence même si Sharapova a conscience que ça ne saurait être suffisant. "L'expérience est certes un atout considérable pour moi, mais il faut toujours être performante sur le court, surtout face à une joueuse comme Kvitova qui est très à l'aise sur gazon. Elle est gauchère, ce qui la rend dangereuse sur cette surface, elle utilise bien son service. Ce sera dur", avoue-t-elle. Forte des embuches rencontrées tout au long de sa carrière, on peut être sûr que la nouvelle Sharapova ne lâchera rien en finale.