AFP

24 HEURES DU MANS - Sébastien Bourdais (Ford GT n°68) tient peut-être sa victoire au Mans, mais…

Bourdais tient peut-être sa victoire au Mans, mais…

Le 19/06/2016 à 20:18

24 HEURES DU MANS - La victoire de Sébastien Bourdais ce dimanche en catégorie GTE-Pro n'est, bien évidemment, pas aussi prestigieuse qu'un succès LMP1. Mais elle est pleine de symboles, à la fois pour le pilote et pour Ford. Problème : Aston Martin a porté réclamation.

Après l'agitation du drapeau à damier, tous les regards se sont posés sur la Porsche n°2, qui venait de décrocher un succès inespéré. Mais c'est bien connu : aux 24 Heures du Mans, les vainqueurs sont multiples. Sébastien Bourdais en est un. Au moins jusqu'à l'officialisation des résultats. Aux côtés de Dirk Müller et Joey Hand, le Français a dû patienter jusqu'à sa 11ème participation pour décrocher sa première victoire sur la piste sarthoise. Pourtant, il va devoir attendre avant de sabrer le champagne.

Vidéo - Le Mans 2016 : Focus Bourdais

02:22

Passé tout proche de la couronne en 2011 avec Peugeot, le quadruple champion de Champcar a, pour cette 84ème édition, été désigné pour accompagner le retour de Ford dans la Sarthe. Logique : le pilote de 37 ans, né au Mans, a partagé sa vie entre la France et les Etats-Unis. 50 ans après sa première victoire aux 24 Heures, le constructeur américain ne pouvait pas trouver meilleur représentant.

Victoire ou polémique

Pour son retour, la firme de Détroit a injecté des moyens considérables pour aligner quatre monstrueuses GT sur la grille de départ. Monstrueuses et irritantes, aussi, pour leurs rivales. Depuis le début de semaine, Ferrari et Aston Martin ont accusé Ford de masquer ses performances en début de saison pour surprendre tout son monde au Mans. Et la polémique ne s'est pas arrêtée là, puisqu'à l'instant où la n°68 du trio Bourdais-Müller-Hand a passé la ligne en vainqueur, la marque britannique a porté réclamation.

Vidéo - 0619 24h ITW Bourdais

00:49

Aston Martin Racing estime que les performances des bolides américains étaient inadaptées à la règle des 7% entre les catégories. Une réunion entre les deux équipes et les dirigeants de l'ACO (Automobile Club de l'Ouest) va avoir lieu pour livrer un verdict dans les prochaines heures. Bourdais n'est donc pas certain d'ajouter un succès mythique à son palmarès. Comme quoi, Toyota n'est peut-être pas le seul maudit…

0
0