AFP

WRC - Kris Meeke (Citroën) en tête à l'issue de la première journée devant Sébastien Ogier (Ford)

Meeke repousse Ogier
Par AFP

Le 07/04/2017 à 17:14Mis à jour Le 07/04/2017 à 22:05

RALLYE DE FRANCE - Kris Meeke (Citroën) s'est forgé une courte marge en tête, ce vendredi, à l'issue des quatre premières spéciales corses. Mais il est encore sous la menace de Sébastien Ogier (Ford M-Sport).

Sur les routes de l'Ile de Beauté vendredi, il y avait Kris Meeke (Citroën WRT), Sébastien Ogier (Ford M-Sport) et les autres : le Britannique a passé la première journée du Rallye de France en tête, le Français se révélant le seul capable de le suivre. "A l'aise dans son rythme", le pilote Citroën confiait tout de même, à l'issue des quatre spéciales de vendredi, "toujours se méfier de Seb car il n'abandonne jamais".

Les jeux sont ouverts avec le Français de Ford M-Sport, qui accuse désormais un retard légèrement supérieur à 10 secondes, en ayant signé le meilleur temps de la troisième spéciale. "Ça n'est pas une mauvaise journée, estimait le tenant de l'épreuve à l'arrivée de la dernière spéciale. On a amélioré la voiture, ça n'est pas encore optimum, mais on a des idées."

Sur la lancée de sa victoire au Rallye du Mexique mi-mars - la quatrième seulement de sa carrière, à 37 ans -, Meeke s'est adjugé les deux premières spéciales disputées autour d'Ajaccio, dans le sud-ouest de la Corse. A la mi-journée, il comptait un peu moins de 9 secondes d'avance sur le quadruple champion du monde en titre et un peu plus de 17 sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai MST).

Breene en embuscade

L'après-midi le voyait s'offrir une troisième spéciale (ES4) et creuser l'écart sur Neuville, distancé à près de 26 secondes. La place du Belge sur le podium n'est toutefois pas immédiatement menacée, depuis la sortie de route du coéquipier estonien d'Ogier, Ott Tänak, alors 4e du général, dans l'ES3.

C'est l'Irlandais Craig Breen (Citroën WRT) qui se tient désormais au pied de la boîte, à 52 secondes de la tête de la course. L'étape de samedi sera la plus longue de ce Tour de Corse, avec deux boucles de deux spéciales (ES5-ES8), pour un total de 131,96 kilomètres. L'arrivée sera jugée à la mi-journée dimanche, après dix spéciales.

0
0