Les conditions météorologiques n'étaient pas de la partie, mais cela n'a pas empêché la Croate Blanka Vlasic et l'Américain Tyson Gay de briller à la hauteur et sur 100 m à l'occasion du meeting de New York samedi, troisième étape de la Ligue de diamant d'athlétisme. La palme du plus beau sourire ira évidemment à la Croate. Après vingt mois de souffrance et une opération ratée à une cheville qui s'est terminée en septicémie, la double championne du monde (2007 et 2009) a retrouvé en même temps les tartans et le goût de la victoire, samedi.
Elle a même livré un superbe récital jusqu'à 1,94 m, franchissant toutes ses barres au premier essai. C'est à cette hauteur que sa dernière adversaire en lice, la Suédoise Emma Green Tregaro, a baissé les armes, avec trois échecs et un meilleur saut à 1,91 m. Bien sûr, la diva de la hauteur a ensuite échoué à trois reprises à 1,97 m, et reste ainsi encore à quelque distance de la Russe Anna Chicherova (2,02 m, actuelle MPM) qui a pris sa place sur le trône de la discipline. Mais la Croate a encore un peu de temps pour retrouver sa meilleure forme, attendue comme pour tous les athlètes lors des Mondiaux de Moscou (10-18 août).
La renaissance de Vladic
Athlétisme
Décès de Lamine Diack : Fin des poursuites pénales à son encontre
HIER À 18:18
En Russie, le 100 m promet aussi d'être chaud. Car un autre revenant au plus niveau promet de titiller la mainmise jamaïcaine sur le sprint. Tyson Gay, handicapé depuis plusieurs années par des problèmes de hanche, et qui avait échoué à un centième du podium des JO l'an dernier après avoir bataillé pour récupérer d'une opération chirurgicale, a confirmé sa renaissance. Déjà auteur de la MPM début mai à Kingston (9"86), Gay a fait preuve d'assurance pour s'imposer en 10"02, un excellent chrono au vu des conditions délicates (piste humide et vent défavorable de 0,8 m/s). La météo a d'ailleurs fortement compliqué la donne samedi. En particulier au triple saut où les Français en ont profité pour bousculer la hiérarchie.
Benjamin Compaoré a ainsi pris le meilleur sur le roi de la discipline, l'Américain Christian Taylor, champion olympique et du monde en titre, avec un 2e essai à 16,45 m contre 16,42 m pour Taylor. "C'est la Ligue de diamant. Une victoire est une victoire. Et les conditions étaient les mêmes pour tout le monde", a rappelé Compaoré. Un autre Français, Gaëtan Saku Bafuanga, a complété le podium avec 16,15 m. A la longueur, Eloyse Lesueur a pris une belle 3e place avec 6,67 m, son meilleur saut de la saison. Preuve des conditions délicates, seules deux meilleures performances mondiales ont été réalisées samedi.
Compaoré : "Les conditions étaient les mêmes pour tout le monde"
Au disque féminin, la Croate Sandra Perkovic a amélioré sa propre MPM pour la porter à 68,48 m. La Française Mélina Robert-Michon a elle aussi fait bonne figure, 3e avec 61,45 m. Sur 5000 m, l'Ethiopien Hagos Gebrhiwet s'est imposé en 13'10"03. Même le roi David Rudisha a dû s'avouer vaincu face aux éléments, premier bien sûr de son 800 m, mais en 1'45"14/100 seulement, bien loin de sa MPM (1'43"87) et encore plus de son record du monde (1'40"91).
A Eugene (Oregon) la semaine prochaine pour le prochain rendez-vous de la Ligue de diamant, tous espèrent que le soleil brillera aussi pour eux.
Athlétisme
Ranvier nommé DTN de la fédération française
HIER À 13:53
Athlétisme
Lamine Diack, ancien patron de l'athlétisme mondial, est décédé
HIER À 08:15